Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Sonia Terrab, collectif 490: avec ce manifeste, «on a libéré la parole» au Maroc

Audio 04:45
Manifestation pour la libération d'Hajar Raissouni, journaliste marocaine arrêtée pour «avortement», à Rabat le 9 septembre 2019. Son procès est venu appuyer le lancement du collectif «490».
Manifestation pour la libération d'Hajar Raissouni, journaliste marocaine arrêtée pour «avortement», à Rabat le 9 septembre 2019. Son procès est venu appuyer le lancement du collectif «490». AFP/Fadel Senna

Le collectif marocain « 490 » a reçu, le 9 janvier 2020 à Paris, le prix Simone-de-Beauvoir pour la liberté des femmes. En septembre dernier, 490 personnalités marocaines avaient signé un manifeste pour dénoncer l'article 490 du code pénal de ce pays. Un article qui prévoit des peines de prison ferme pour les personnes ayant des relations sexuelles hors mariage. La publication avait fait grand bruit, alors que la journaliste Hajar Raissouni était détenue pour avoir pratiqué un avortement illégal. Elle a depuis été relâchée, après avoir bénéficié d'une grâce du roi Mohammed VI. Une victoire pour le collectif « 490 », saluée par la fondation Simone-de-Beauvoir. Benoît Almeras a rencontré la réalisatrice Sonia Terrab, l'une des initiatrices du manifeste, pendant la cérémonie de remise des prix.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.