Accéder au contenu principal
Invité France

Front syndical divisé: «Beaucoup de salariés disent se sentir trahis»

Audio 05:01
Le Secrétaire général de la CFDT Laurent Berger.
Le Secrétaire général de la CFDT Laurent Berger. julien mattia / Barcroft Media via Getty Images

Le projet du gouvernement, visant à mettre en place un régime de retraite unique par points, divise depuis le début les syndicats. Après le retrait provisoire de l'âge pivot par l'exécutif ce week-end, les syndicats réformistes sont d'accord pour reprendre les discussions avec le gouvernement. En revanche, la CGT et FO notamment continuent d'appeler à la grève. Alors quelles conséquences peut avoir cette rupture du front syndical ? L’analyse du politologue Jérôme Sainte-Marie, président de l’institut de conseil et d’études PollingVox.

Publicité

« C’était une rupture annoncée depuis longtemps. Qui était anticipée par tous. Au fond, la CFDT a aujourd’hui la fonction qu’avait autrefois Force ouvrière, c’est-à-dire que c’est elle qui rentre dans la négociation avec le patronat ou avec le gouvernement, mais en s’appuyant de fait sur la grève faite par d’autres. »

Jérôme Sainte-Marie est l'auteur de Bloc contre bloc – la dynamique du macronisme aux éditions du Cerf

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.