Accéder au contenu principal
Invité de la mi-journée

Boeing 737 abattu: «Un choc pour la société iranienne»

Audio 06:51
Rassemblement devant la porte de l’université Amri Kabir, samedi 11 janvier.
Rassemblement devant la porte de l’université Amri Kabir, samedi 11 janvier. EBRAHIM NOROOZI /AP

Une semaine après l'unité affichée aux funérailles du général Soleimani, les manifestations contre le régime ont repris dans le pays, comme durant le mois de novembre. Il faut dire qu’entre-temps, l'épisode du Boeing d'Ukrainian Airlines est passé par là. Que se passe-t-il en ce moment dans la République islamique ? Thierry Coville, spécialiste de l'Iran et chercheur à l'Iris, répond aux questions de Jean-Baptiste Marot.

Publicité

« D’après la Constitution iranienne, les "Pasdarans" [les Gardiens de la Révolution, ndlr], qui sont responsables de cette erreur, ne rendent de comptes qu’au guide suprême, et pas au président. Et le président Rohani, après avoir été élu, avait tenu un discours assez musclé contre les "Pasdarans", qui sont plutôt des radicaux. »

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.