Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

État des lieux des ambitions européennes dans le film et la fiction audio

Audio 19:30
© REUTERS/Mike Blake/File Photo

Un Européen passe en moyenne 5 h par jour devant un écran, les enfants 4 heures : c'est deux heures de plus qu'il y a 10 ans !!! Dans ce monde envahi par les images, y a-t-il encore de la place pour le son ?

Publicité

Oui, répondent les professionnels du secteur, notamment en France. Selon les sondages, 22,8% des internautes écoutent chaque mois des émissions en replay ou des podcasts.  Résultat : des nouvelles sociétés de production se lancent dans la fiction audio. L'objectif : devenir «le netflix du son» et concurrencer les séries télévisées. À l’occasion du dernier Paris Podcast Festival, Frédérique Lebel est allée rencontrer les acteurs de cette nouvelle économie.

Conquérir de nouveaux marchés, c'est aussi l'objectif de la vidéo à la demande. Les plateformes de contenus type Amazon, Netflix ou HBO sont sans cesse à la recherche de nouvelles productions. Une volonté de croissance qui peut contribuer à faire émerger des auteurs. Exemple dans les Balkans. En 2018, Netflix diffusait pour la première fois une série produite en Croatie «The Paper». Une première qui a donné un coup de pouce aux fictions venues du sud-est de l'Europe, Simon Rico.

C'est un paradoxe : en Roumanie, depuis une quinzaine d'années, le cinéma est à son apogée. Vu dans le monde entier, les films roumains sont régulièrement primés à l'étranger, mais dans son propre pays, ce cinéma d'auteur peine à rencontrer un public et de moins en moins de Roumains fréquentent les salles de cinéma. Les explications de Benjamin Riboux.

Avec 213 millions d’entrées dans les salles de cinéma, l'année dernière, en France, le grand écran se porte bien. Mais, qu'en est-il dans le reste de l'Europe ? Daniel Vigneron, du site myeurop.info revient sur l’état de santé du 7ème art sur notre continent.

William Shakespeare a-t-il réellement écrit toute son œuvre ? La question agite les spécialistes depuis de nombreuses années. En novembre 2019, un début de réponse est venue de la République tchèque. Grâce à un algorithme, un linguiste tchèque affirme que Shakespeare n'a écrit qu'un tiers de l'une de ses dernières pièces de théâtre : La Fameuse Histoire de la vie du roi Henri le huitième. Alexis Rosenzweig.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.