Accéder au contenu principal
Invité de la mi-journée

Russie: «Il ne faut pas exclure l'option Medvedev pour 2024»

Audio 06:33
Le président russe Vladimir Poutine (g.) et Dmitri Medvedev avant une réunion avec les membres du gouvernement à Moscou, en Russie, le 15 janvier 2020.
Le président russe Vladimir Poutine (g.) et Dmitri Medvedev avant une réunion avec les membres du gouvernement à Moscou, en Russie, le 15 janvier 2020. Sputnik/Dmitry Astakhov/Pool via REUTERS ATTENTION EDITORS

Le Parlement russe a examiné jeudi la candidature du nouveau Premier ministre, désigné par le président Vladimir Poutine au lendemain de la démission surprise du gouvernement et de l'annonce d'une grande réforme constitutionnelle à venir. Cette annonce est néanmoins interprétée par les analystes comme par les opposants comme la preuve que le maître du Kremlin organise l'après-2024, date de la fin de son mandat. L’analyse de l’invitée de la mi-journée de RFI Tatiana Kastouéva-Jean, directrice du centre Russie / Nouveaux États indépendants (NEI) à l’Institut français des relations internationales (Ifri).

Publicité

« Le nouveau poste, qui a été créé pour Dmitri Medvedev, le met en quelque sorte à l’abri pour quelques années des critiques sur le plan économique et social et il peut se refaire un nom. »

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.