Accéder au contenu principal
En sol majeur

Thissa d'Avila Bensalah et son théâtre "poélitique"

Audio 48:30
Thissa d'Avila Bensalah.
Thissa d'Avila Bensalah. © Anne Dion

D’abord, elle a un nom totalement romanesque : Thissa D’Avila Bensalah. Vous pouvez déjà sortir les pinceaux et imaginer le tableau. Un peu Renaissance, clair obscur, voyez...Ensuite, elle a un GPS familial inespéré, même pour En Sol Majeur.

Publicité

Cette poupée brune, fruit d’un amour entre un Algérien et une Brésilienne, a le cordon ombilical qui passe aussi par Haïti. Algérie chérie, calme toi ya habibi. Autant vous dire que dans le théâtre de Thissa D’Avila Bensalah, il y a une urgence latente et un goût révolutionnaire.
Deux actus dans son sac et sur le plateau : cette auteure met en scène et réalise un doc théâtral inspiré de Liberté à Brême de Fassbinder avec neuf patients en hospitalisation psychiatrique. Avec dans le rôle principal le Réel, les pathologies et la prise de conscience d’un état victimaire. Et une pièce de théâtre Escape game, pourquoi je n’ai pas porté plainte, ou comment s’adresser en tant que femme de théâtre a une jeunesse devenue prédatrice.

→ Le site de la compagnie De(s) amorce(s).

Les choix musicaux de Thissa d'Avila Bensalah
-Criolo 4 da manhã
-Idir A vava inouva

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.