Accéder au contenu principal
Bonjour l'Europe

Royaume-Uni: le «Big Ben Brexit Bong»

Audio 04:00
Le drapeau britannique de l'Union Jack flotte devant le cadran de Big Ben à Londres, le 29 août 2019.
Le drapeau britannique de l'Union Jack flotte devant le cadran de Big Ben à Londres, le 29 août 2019. REUTERS/Toby Melville/File Photo

Les Britanniques aiment débattre sur le Brexit, littéralement jusqu’à la dernière minute. Depuis quelques jours, les plus eurosceptiques demandent à ce que la célèbre horloge de Big Ben sonne le 31 janvier à 23 heures, date et heure officielles du Brexit et ont même commencé une levée de fonds pour financer l’opération. Avec notre correspondante à Londres, Élodie Goulesque.

Publicité

La campagne pour le « Big Ben Brexit Bong », c’est comme ça qu’on l’appelle ici, a débuté la semaine dernière lorsque le député largement eurosceptique Mark François a voulu déposé un amendement sur le sujet dans l’accord de Brexit. Sa demande a été refusée par le président de la Chambre des communes à cause du coût de l’opération. Mais le sujet est revenu sur le devant de la scène mardi. Boris Johnson lors d’une interview télévisée en direct sur la BBC a affirmé que le gouvernement travaillait sur un plan pour une éventuelle contribution publique afin de financer les près de 600 000 euros requis. Mais aucun plan n’étant finalement révélé, Mark François a décidé de faire sa propre levée de fonds en ligne. En 24 heures, la campagne « Big Ben doit sonner pour le Brexit » a récolté plus de 100 000 euros. Depuis la polémique a grandi et la cagnotte aussi puisqu’elle en est à plus de 300 000 euros.

À lire aussi : Royaume-Uni: Nigel Farage va organiser une grande fête pour célébrer le Brexit

Mais pourquoi est-ce si difficile de faire sonner la cloche de Big Ben ?

Tout simplement parce que l’horloge et sa tour achevées en 1859 subissent la plus grande rénovation jamais réalisée depuis 160 ans. Alors pour expliquer les détails techniques, le mécanisme de l’horloge a été démonté, donc pour que la cloche sonne, il faudrait mettre en place un mécanisme temporaire qui coûterait plus de 140 000 euros, ajouter un sol provisoire et donc retarder les rénovations de deux à quatre semaines pour un coût total de plus d’un demi-million d’euros. Pour rappel Big Ben est muette depuis 2017 à cause de ces travaux et n’a sonné qu’une poignée de fois dont à minuit pour le passage à la nouvelle année. Mais au-delà du côté plutôt comique de ce débat, avec cette cagnotte qui n’a fait que grimper, le Premier ministre Boris Johnson s’est retrouvé dans l’embarras et a dû rétropédaler via son porte-parole annonçant que l’utilisation d’argent public pour organiser ce genre d’événement était délicat. La Chambre des communes a finalement tranché et décidé que cet argent ne pourrait être accepté. Les sommes déjà récoltées ne pouvant être remboursées, les fonds seront reversés à l’association de vétérans Help for Heroes.

Est-ce que cette envie de faire sonner la cloche de Big Ben est partagée par tous les Britanniques ?

Rappelez-vous à quel point le Brexit divise les Britanniques et bien vous pouvez appliquer la même divergence d’opinions pour la cloche de Big Ben. Sur le site de récoltes de fonds, les heureux « brexiters » commentent : « C’est important de célébrer notre départ de l’Union européenne et de montrer que nous allons réussir à nous libérer de Bruxelles et Strasbourg » écrit Martin qui a donné un peu plus de 20 euros. Certains vont même jusqu’à pousser la comparaison à la victoire des Alliés lors de la Seconde Guerre mondiale. Et de l’autre côté, les premiers concernés sont contre un « bong » de Big Ben au 31 janvier. La Confédération des sonneurs de cloches, oui ça existe, a avoué son opposition au projet. « Par principe, l’organisation n’est pas d’accord pour faire sonner les cloches pour des raisons politiques », disent-ils. À l’heure actuelle, la cagnotte continue, la polémique aussi. Finalement, Boris John  son semble avoir trouvé un compromis : une horloge sera projetée sur Downing Street au 31 janvier. Même si la cloche de Big Ben est pour l’instant muette, tout le bruit autour de cette polémique est bien utile pour certains et évite de poser les vraies questions sur l’avenir du pays avec l’heure du Brexit qui elle, c’est certain, va sonner dans moins de 15 jours.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.