Accéder au contenu principal
Rendez-vous culture

Musique: «Kinshasa 1978, Originals and reconstructions»

Audio 05:21
Martin Meissonnier.
Martin Meissonnier. Philippe Lévy

Ce sont des trésors de la musique congolaise des années 70, mais remis au goût du jour par l'un des producteurs et DJ français les plus respectés au monde.

Publicité

Paru sur le label belge Crammed Discs, Kinshasa 1978, originaux et reconstructions est un double album qui présente en face A des enregistrements inédits de groupes de rue comme Konono N°1, Sankayi, Bambala et Bana Luya et en face B leurs remixes signés Martin Meissonnier. Ancien producteur, journaliste et documentariste, ce grand nom de la musique électronique propose une relecture de ces titres de plusieurs dizaines de minutes dédiés à la transe et à la fête.

Faire de la formation pour la radio zaïroise

À l'origine de ce double album, il y a ces enregistrements réalisés sur un simple magnétophone à bandes en 1978 par Bernard Treton. Ce technicien de Radio France, parti faire de la formation pour la radio zaïroise, découvre sur place Konono n°1, Sankayi, Bambala, Bana Luya, des groupes de musique traditionnelle, mais, pour se faire entendre dans le vacarme urbain, ils amplifient leurs instruments avec les moyens du bord. Résultat : un son brut de décoffrage et une démarche qui rappelle la spontanéité des premières heures du punk.

De la transe traditionnelle à la transe électronique

Proche de Bernard Treton, le DJ Martin Meissonier connaît sur le bout des doigts ces enregistrements. Sur Kinshasa 78, il propose des reconstructions de ces morceaux au rythme frénétique.  « C’est là où l’on peut dire reconstructions, parce qu’il y a plein d’éléments rajoutés : des guitares, des synthés… Avec mon ingénieur de son, Mathias Weber, on a recalé des sons de tambour pratiquement tout le long du morceau pour donner un son plus efficace, mais en respectant la rythmique originale. »

De la transe traditionnelle à la transe électronique, Kinshasa 78 devrait prolonger l'engouement du grand public pour tous ces musiciens qui ont révolutionné la musique congolaise.

À lire aussi : Martin Meissonnier, une vie à conjuguer traditions et modernité

À lire aussi : «Système K», la nouvelle scène artistique de la capitale congolaise

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.