Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Guinée: «Aucune disposition n’a été prise pour juger les violences policières»

Audio 04:45
Des policiers guinéens le 14 janvier 2020 à Conakry.
Des policiers guinéens le 14 janvier 2020 à Conakry. AFP/Cellou Binani

La semaine dernière, un policier a été mis aux arrêts à Conakry pour avoir fait usage d’une arme à feu pendant une manifestation. Les autorités affirment que le droit prévaudra chaque fois que des enquêtes pourront être menées. Mais pour l’opposant Sidya Touré, qui dirige le parti UFR, rien n’a réellement été fait depuis 2011 pour sanctionner les auteurs de violations des droits de l’homme.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.