Accéder au contenu principal
UE / Finances

Pas à pas, l'UE se dote d'une politique économique commune

Les ministres des Finances de la zone euro  entourant le  Premier ministre du Luxembourg et président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker ( 1ere rangée G) à Luxembourg, le 7 juin 2010.
Les ministres des Finances de la zone euro entourant le Premier ministre du Luxembourg et président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker ( 1ere rangée G) à Luxembourg, le 7 juin 2010. Photo: Eric Vidal/Reuters

Les ministres des Finances des 27 de l’Union européenne se sont réunis ce lundi 7 juin 2010 au Luxembourg. Il s’agissait de mettre en place les fondements d'une gouvernance économique commune pour apaiser des marchés financiers qui ont encore connu de fortes baisses ces dernières 24 heures. Le point sur les principales mesures décidées.

Publicité

Avec notre bureau de Bruxelles,

Peu à peu se mettent en place les éléments de ce qui ressemble à la forme de gouvernance économique dont nombre de pays de l’Union européenne ne voulaient guère, mais que la gravité de la situation de la zone euro impose.

Tout d’abord la Facilité européenne de stabilité financière a officiellement vu le jour lundi 7 juin au soir après un long de gestation. Il s’agit d’un instrument de soutien aux pays de la zone euro qui se trouveraient ponctuellement en difficulté financière. Le fonds, abondé aux deux tiers par l’Union européenne et pour le reste par le FMI, atteint les 750 milliards d’euros.

L’octroi des fonds est cependant soumis à des conditions draconiennes de discipline budgétaire ce qui fait que cette faculté constitue à la fois une bouée de sauvetage et une incitation à éviter de devoir y avoir recours.

Les ministres des Finances ont également souscrit à l’idée de sanctions effectives à l’égard des mauvais élèves de la classe de l’euro ainsi qu’à celle de l’examen préalable des projets de budgets des pays de la zone euro avant que leurs parlements nationaux en débattent.

Deux orientations hier jugées inacceptables et aujourd’hui adoptées à l’unanimité.

… On a surtout et d’abord célébré un accord complet et finalisé pour la mise en œuvre du Fonds européen de stabilité financière… les actes sont là… c’est ça qui est très important.

Christine Lagarde, ministre française de l'Economie

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.