Accéder au contenu principal
Ukraine / Nucléaire

Ban Ki-moon en visite à Tchernobyl

Ban Ki-moon, Viktor Ianoukovitch et le directeur de l'AIEA, Yukiya Amano, le 20 avril 2011 à Tchernobyl
Ban Ki-moon, Viktor Ianoukovitch et le directeur de l'AIEA, Yukiya Amano, le 20 avril 2011 à Tchernobyl REUTERS/Gleb Garanich

Mercredi 20 avril 2011, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, s'est rendu en compagnie du président ukrainien Viktor Ianoukovitch sur le site de la centrale ukrainienne de Tchernobyl. Alors que le nouveau sarcophage ne devrait pas être achevé avant 2015, Ban Ki-moon a appelé à ouvrir un « débat global sur l'énergie atomique »,

Publicité

Avec notre correspondant à Kiev, Laurent Geslin

« Renforcer les normes de sécurité dans les centrales nucléaires du monde entier ». Le message martelé par le secrétaire général des Nations unies lors de sa venue à la centrale nucléaire de Tchernobyl est clair.

« Entendre parler de Tchernobyl et lire des choses à propos de ce désastre est une chose, mais voir, cela est une expérience totalement différente », a déclaré Ban Ki-moon, visiblement marqué par sa visite. La zone interdite de Tchernobyl, de trente kilomètres de rayon autour de la centrale, a été vidée de sa population en 1986 et sera inhabitable pour plusieurs siècles encore.

Quelques semaines après la catastrophe de Fukushima, et alors que l'on commémore le 25e anniversaire de celle de Tchernobyl, un sondage révèle que 66% des Ukrainiens n'ont pas confiance dans la sécurité de leurs quatre centrales nucléaires. Kiev s'apprête pourtant à achever d'ici 2015 la construction de deux nouveaux réacteurs à Khmelnitski, dans l'ouest du pays.

Au total, l'Ukraine dispose actuellement de quinze réacteurs, dont certains en fin de durée d'exploitation. Le président Ianoukovitch a répété que le pays ne pouvait se passer de l'énergie atomique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.