Accéder au contenu principal
Italie/Facebook

WikiLeaks à la sauce italienne

Sur sa page Facebook, Spider Truman diffuse des documents révélant les avantages des parlementaires italiens.
Sur sa page Facebook, Spider Truman diffuse des documents révélant les avantages des parlementaires italiens. DR

Des attaques sur le train de vie et les privilèges des hommes politiques italiens se sont étendues aux réseaux sociaux et sur la toile depuis le vote du plan d’austérité vendredi 15 juillet. Une page Facebook anonyme et vengeresse met de l’huile sur le feu des disparités de traitement face à la crise.

Publicité

I segreti della casta di Montecitorio : les secrets de la caste de Montecitorio (la Chambre des députés à Rome) tel est le titre de la page facebook italienne qui a vu son contenu abondamment commenté dans les colonnes des journaux. Certains titres ont déjà baptisé son auteur, qui agit sous le pseudonyme Spider Truman, « le nouvel Assange » en référence au fondateur de WikiLeaks.

Sur cette page on peut consulter des photos de documents officiels où il apparaît que les parlementaires peuvent bénéficier de rabais de 20% sur l’achat d’une voiture neuve ou sur leurs factures de téléphone portable. « Spider Truman a catalysé la colère de milliers de citoyens, en mettant noir sur blanc le catalogue des privilèges dont bénéficient les parlementaires », écrit La Repubblica. « Le gouvernement ne peut pas demander aux citoyens, en particulier à la classe moyenne et aux plus démunis, de faire de grands sacrifices économiques sans s’attaquer aux privilèges des parlementaires », poursuit le quotidien de gauche.

« J’agis par pur esprit de vendetta »

L’auteur de cette page dit avoir travaillé comme assistant parlementaire pendant quinze ans avant de voir son contrat temporaire non renouvelé. Il est en train de faire un tabac depuis ce week-end sur Facebook mais aussi avec son blog. Les révélations du bloggeur seraient motivées par un pur esprit de vengeance, ainsi dans son profil il déclare : « Il ne s’agit pas pour moi d’informer ou de rendre les citoyens plus participatifs, j’agis par pur esprit de vendetta. » Le vengeur masqué possède également un compte Twitter.

Le plan d’austérité ne prévoit pas de réduction des coûts de la politique, alors que les parlementaires italiens sont les mieux payés d’Europe.

La chronique Le Tour du Net

 
Car depuis le vote en Italie, vendredi, d’un plan d’austérité de 48 milliards d’euros d’économie en quatre ans, journaux et blogs italiens dénoncent les avantages en nature accordés aux parlementaires. Vols gratuits, frais de bouche et coiffeurs payés, pléthore de chauffeurs et escorte policière pas toujours nécessaire, tous les privilèges dont jouissent députés et sénateurs italiens sont épinglés. Beaucoup d’Italiens ont ainsi découvert que sur les 48 milliards d’euros du plan, à peine 7,7 millions d’euros, soit 0,016%, proviendraient des économies visant le monde politique.

Les abus de la classe politique italienne

Gian Antonio Stella et Sergio Rizzo, deux journalistes au Corriere della Serra, auteurs de l’ouvrage La casta (la caste), dévoilent ainsi régulièrement les abus de la classe politique italienne. Ils ont révélé par exemple que les coiffeurs des sénateurs gagnent environ 133 000 euros par an. « Barack Obama a révélé que ses plus proches collaborateurs à la Maison Blanche gagnent au maximum 172 200 dollars, soit 118 500 euros. C’est-à-dire 15 000 de moins de ce que pouvait gagner il y a quatre ans un coiffeur au Sénat. »

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.