Accéder au contenu principal
NORVEGE/DANEMARK

Caricatures de Mahomet : les trois accusés d'un projet d'attentat plaident non coupable

Un des trois prévenus, le Kurde irakien Shawan Sadek Saeed Bujak (C), entouré de ses avocats, au tribunal d’Oslo, le 15 novembre 2011.
Un des trois prévenus, le Kurde irakien Shawan Sadek Saeed Bujak (C), entouré de ses avocats, au tribunal d’Oslo, le 15 novembre 2011. Reuters/ Berit Roald /Scanpix

En Norvège, le procès des trois hommes accusés d'avoir préparé entre 2008 et 2010 un attentat en lien avec al-Qaïda s’est ouvert ce mardi 15 novembre 2011. Un attentat qui aurait visé le journal danois Jyllands-Posten, qui avait publié des caricatures de Mahomet. A l'ouverture du procès à Oslo, l'accusation a d'abord pris la parole.

Publicité

Pour le procureur, dans ce trio, il y a un cerveau, c'est Mikael Davud, un petit homme barbu de 40 ans. Le Norvégien d'origine ouïghoure se serait initié à l'usage des explosifs dans un camp d'al-Qaïda au Pakistan entre 2008 et 2010. Et il y aurait conclu un accord avec le réseau terroriste pour attaquer Jyllands-Posten, le journal danois qui avait provoqué de violentes manifestations en publiant les caricatures de Mahomet.

Avec l'aide des deux autres accusés, Mikael Davud se serait donc procuré du péroxyde d'hydrogène et de l'acétone pour fabriquer une bombe. C'est en possession de ces produits que les trois hommes ont été arrêtés en juillet 2010.

Toujours selon le procureur, le groupe aurait également voulu tuer Kurt Westergaard, l'auteur du dessin le plus controversé. Celui qui représente le prophète Mahomet avec un turban en forme de bombe.

Les trois hommes ont rejeté toutes ces accusations en bloc. Ils plaident « non coupable » mais ils encourent jusqu'à 20 ans de prison. Le procès devrait continuer jusqu'à la fin du mois de décembre.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.