Accéder au contenu principal
ISLANDE

L’Islande refuse une imposante offre immobilière chinoise

Le promoteur chinois Huang Nubio se disait attiré par la beauté des paysages islandais.
Le promoteur chinois Huang Nubio se disait attiré par la beauté des paysages islandais. Reuters

L'Islande a finalement repoussé l'offre d'un promoteur immobilier chinois d'implanter un complexe touristique de luxe dans le nord de l'île. Le ministère des Affaires économiques s'était pourtant prononcé en faveur de cet investissement étranger, mais certains craignent que ce projet ne soit que le début de velléités de Pékin dans l’Arctique.

Publicité

L'affaire paraissait pourtant bien engagée. Le ministère islandais des Affaires économiques avait donné un avis favorable à la vente d'un terrain de 300 kilomètres carrés dans le nord de l'île pour un montant de 10 millions de dollars, soit 7 millions et demi d'euros. Le promoteur chinois Huang Nubo faisait également miroiter un investissement de 200 millions de dollars dans la construction d'un complexe touristique de luxe, avec un hôtel, un golf et la construction de la plus grande réserve naturelle d’Europe.

Le 10 novembre, le ministère des Affaires économiques avait jugé qu’il n’y avait « aucune raison de penser que les intérêts de l'Islande soient d'une quelconque façon menacés par l'investissement étranger en question », et qu’il convenait au contraire d'encourager les investissements étrangers.

Mais le ministère de l'Intérieur, Ögmundur Jonasson, à qui revient la décision finale, ne l'a pas entendu de cette oreille. Il a fait valoir que le terrain convoité est « partiellement détenu par l'Etat et il n'est pas à vendre simplement parce qu'un prix élevé est proposé ». Et a finalement décidé de refuser l'autorisation de vendre ce terrain au magnat chinois de l'immobilier. Pour lui, il faut « faire cesser l'appropriation par des étrangers de terres islandaises », faisant allusion à une polémique de 2010, lorsqu’un groupe canadien, Magma, avait acheté une société islandaise d'électricité, HS Orka.

Huang Nubio, dont le groupe Zhongkun détient plusieurs établissements touristiques dans le monde, avait dit être attiré par la beauté sauvage des paysages islandais. Mais pour certains observateurs en Islande, les Chinois chercheraient en réalité à s'implanter dans cette région, voisine de l'Arctique, afin de se positionner à l'avenir, dans la course à de nouvelles richesses minières, pétrolières et gazières du grand nord, auquel devrait donner accès la fonte des glaces, celle-ci devant également permettre de tracer une route plus courte pour le fret entre l'Asie et l'Europe.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.