Accéder au contenu principal
ESPAGNE

Zapatero s’explique après la déroute électorale des socialistes en Espagne

José Luis Rodriguez Zapatero lors de la réunion du comité fédéral du PSOE, le 26 novembre 2011.
José Luis Rodriguez Zapatero lors de la réunion du comité fédéral du PSOE, le 26 novembre 2011. Reuters

L'ancien chef du gouvernement espagnol, le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero, a eu l'occasion de s'expliquer après la débacle électorale du week-end dernier. Son parti est réuni en Congrès ce samedi 26 novembre.

Publicité

José Luis Rodriguez Zapatero était resté en retrait pendant la campagne pour les législatives, conduite par le numéro deux du parti Alfredo Pérez Rubalcaba.

Au congrès du parti socialiste (PSOE), organisé moins d'une semaine après la défaite aux élections, l'ancien chef de l'exécutif de Madrid a retrouvé la parole. Il a admis «des erreurs de gestion et de communication». Mais il a attribué le mauvais score aux législatives à la crise économique qui a frappé l'Espagne depuis 2008 et qui a fait grimper le taux de chômage à 21,5%, le plus élevé de tous les pays industrialisés.

José luis Rodriguez Zapatero a justifié les mesures de rigueur, très impopulaires, qu'il a prises depuis le printemps 2010. Il a fallu, a-t-il dit, éviter ce qui est arrivé à d'autres pays qui ont perdu leur autonomie - une référence à la Grèce qui a dû faire appel à une aide massive du Fonds monétaire international (FMI) et de l'Union européenne.

Zapatero a d'ailleurs critiqué l'Union, car selon lui, elle n'a pas été capable de trouver une solution structurelle au problème de la dette, ce qui mettrait en question l'avenir même de l'union économique et monétaire, autrement dit, de l'euro.

Les socialistes espagnols doivent tôt ou tard déterminer qui sera leur chef de file pendant les années qu’ils devront passer dans l’opposition, sans doute avec l’espoir de revenir un jour au pouvoir.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.