Accéder au contenu principal
ITALIE

En Italie, une enquête judiciaire vise le trésorier de la Ligue du Nord

Le numéro 2 de la Ligue du Nord (G)  l'ex-ministre de l'Intérieur Roberto Maroni, a appelé Francesco Belsito à démissionner.
Le numéro 2 de la Ligue du Nord (G) l'ex-ministre de l'Intérieur Roberto Maroni, a appelé Francesco Belsito à démissionner. REUTERS/Alessadro Garofalo

Des perquisitions ont été effectuées mardi 3 avril au siège de la Ligue du Nord, à Milan, dans le cadre d'une enquête visant le trésorier de ce parti très implanté dans le nord de l'Italie et ex-allié clé des gouvernements Berlusconi. L'enquête qui vise plusieurs autres personnes qui sont impliquées dans les opérations financières de la Ligue a provoqué de sérieux remous au sein du parti. 

Publicité

Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

Depuis sa fondation en 1989, la Ligue du Nord s’est toujours vantée d’être un parti en première ligne dans la lutte contre l’illégalité. Les enquêtes menées par les parquets de Milan, Naples et Reggio de Calabre ont donc un retentissement très particulier.

Au centre du scandale, le trésorier Francesco Belsito mis en examen pour « détournements de fonds » et « escroquerie aux dépens de l’Etat ». Les enquêteurs se penchent sur des investissements opaques en Tanzanie, à Chypre et en Norvège pour une valeur de 8 millions d’euros reçus à titre de remboursements électoraux.

Autre volet de l’enquête : près de 500 000 euros auraient été détournés des caisses du parti pour les exigences de la famille Bossi. Sur ce point qui touche directement le chef de la Ligue du Nord, le conditionnel est de rigueur.

Troisième volet : les juges soupçonnent l’existence de liens entre des sociétés dans lesquelles la Ligue du Nord a investi et la Ndrangheta, la mafia calabraise.

A quelques semaines d’élections municipales qui serviront de test pour toutes les forces politiques, cette affaire déconcerte totalement les militants liguistes. Le numéro deux de ce parti, Roberto Maroni, ex-ministre de l’Intérieur, appelle à faire un grand ménage.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.