Accéder au contenu principal
Royaume-Uni

Nouvelles manifestations contre l'austérité au Royaume-Uni

Londres, le 20 octobre 2012.
Londres, le 20 octobre 2012. REUTERS/Neil Hall

Des dizaines de milliers de Britanniques sont descendus dans les rues de Londres, Belfast et Glasgow ce samedi 20 octobre. Ils comptaient de nouveau faire entendre leur colère contre la politique d’austérité économique menée par David Cameron depuis son arrivée au pouvoir en 2010.

Publicité

Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

Un cortège hétéroclite est venu exprimer son mécontentement face à la coalition au pouvoir. Pompiers, agents d’entretien, enseignants ont défilé au côté de jeunes au chômage, mais aussi de militants contre la guerre en Afghanistan ou encore de représentants de l’opposition.

Tous voulaient ainsi se rappeler au bon souvenir du gouvernement, alors que le Premier ministre a prévenu il y a quelques jours que les Britanniques devaient s’attendre à de nouvelles « décisions douloureuses ». Face à cette perspective déprimante, les syndicats entendent continuer à faire pression sur David Cameron, car ils estiment que sa politique d’austérité ne marche pas.

Le chef des travaillistes Ed Miliband a beau se dire d’accord avec eux, il a néanmoins reconnu devant les manifestants que la situation était si mauvaise que le Labour devrait lui aussi procéder à des coupes budgétaires s’il parvenait au pouvoir dans trois ans. Cette franchise lui a valu quelques huées bien senties dans la foule.

Moins nombreux que lors de la précédente marche historique de mars 2011 contre l’austérité, les manifestants de Londres semblaient ce samedi assez désabusés. Beaucoup de protestataires ont en effet avoué avoir rejoint le cortège pour la forme. Sur le fond, ils n’attendent pas grand chose de leur mobilisation.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.