Accéder au contenu principal
Turquie

Turquie: saisie record de marijuana et d’armement dans un repaire du PKK

Un combattant du PKK
Un combattant du PKK Archives / DR

L'armée turque a saisi plus de vingt tonnes de marijuana, d'une valeur marchande de 17 millions d'euros, dans une cache du PKK. Les autorités de la province de Diyarbakir ont estimé que cette prise était un des plus importants succès des autorités pour assécher les revenus de l'organisation séparatiste.

Publicité

Ce n’est pas seulement la plus grosse prise provenant des trafics de drogue attribués à la rébellion kurde, mais ce serait même la plus importante saisie de marijuana jamais réalisée dans le pays.

Pourtant, ces 21 tonnes ne représentent qu’à peine une grosse moitié de la quantité annuelle de tous les stupéfiants interceptés dans la province de Diyarbakir, mais jamais en aussi gros volume d’un seul coup. C’est la raison pour laquelle les autorités locales et la presse insistent sur le grand succès des forces de sécurité et le coup forcément fatal porté à la rébellion kurde qui s’enrichit de ce commerce.

C’est une très large opération, menée par plus de quatre cents militaires des forces spéciales dans quatre cantons frontaliers de l’Irak, qui a permis de mettre la main sur ces 21 tonnes de marijuana cachées dans une dizaine de grottes, accompagnées d’un arsenal militaire conséquent.

Il n’est pas sûr pour autant que ce coup de filet, pour impressionnant qu’il soit, affaiblisse beaucoup le PKK, dont le trafic de drogue est certes un des modes de financement, mais pas le seul ni le plus important.

La presse turque revient également sur une importante capture de munitions et d’explosifs, dans la province de Tunceli (nord), affirmant que c’était un « samedi noir » pour les rebelles. Mais il est permis de douter de ce triomphalisme aux accents incantatoires.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.