Accéder au contenu principal
Croatie / UE

La fin de la pêche traditionnelle de subsistance en Croatie

Slavko Bacic, l’un des 10 000 pêcheurs croates qui, à compter du 1er janvier 2015, n’aura plus le droit de jeter ses filets pour sa consommation personnelle.
Slavko Bacic, l’un des 10 000 pêcheurs croates qui, à compter du 1er janvier 2015, n’aura plus le droit de jeter ses filets pour sa consommation personnelle. Pierre René-Worms/RFI

Depuis son entrée dans l’Union européenne en 2013, la Croatie encaisse difficilement les nouvelles règles communautaires pour l’agriculture et la pêche. A partir du 1er janvier 2015, le petit retraité croate ne pourra plus prendre son bateau pour aller pêcher son poisson du dimanche. Ainsi, en a décidé Bruxelles. 10 000 à 15 000 personnes sont concernées. C’est toute une longue tradition de pêche de subsistance ou d’agrément qui est mise à mal. Mais les pêcheurs professionnels, eux, sont ravis qu’on vienne protéger leur gagne-pain. Un reportage de Laurent Berthault.

Publicité

Il faut toujours poser les filets deux heures avant le coucher du soleil, et les relever deux heures avant le lever. [...] C'est un outil de pêche passive, une pêche sélective...

La fin de la pêche traditionnelle de subsistance en Croatie

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.