Accéder au contenu principal
France / Immigration

France: plus de 50 000 expulsions d'étrangers en 2013

Des migrants sans-papiers attendent d'être expulsés de leur camp, à Calais (France), le 28 mai 2014.
Des migrants sans-papiers attendent d'être expulsés de leur camp, à Calais (France), le 28 mai 2014. AFP PHOTO / DENIS CHARLET

En 2013, la France a expulsé plus de 50 000 étrangers de son territoire, et a enfermé plus de 45 000 personnes dans des centres de rétention administrative. Des associations dénoncent une « politique systématique » d'enfermement des étrangers.

Publicité

En pleine campagne présidentielle, le candidat François Hollande avait promis aux associations que la rétention redeviendrait l'exception. Le nombre d'enfermements en centre de rétention administrative (où sont regroupés les étrangers faisant l'objet d'une procédure d'éloignement) a bien connu une baisse de 5% entre 2012 et 2013, selon les associations présentes dans ces centres de rétention, qui viennent de publier leur rapport annuel. Mais plus de 45 000 personnes étrangères ont tout de même été privées de liberté l'année dernière.

Système « absurde »

En métropole, ces personnes sont majoritairement d'origine maghrébine, roumaine ou albanaise. Autre chiffre alarmant, selon les associations : celui des expulsions. Il y en a eu plus de 50 000 en 2013. Dans 6 cas sur 10, cette expulsion se fait vers un pays de l'espace Schengen ou de l'Union européenne. Les personnes expulsées reviennent souvent très vite sur le territoire français. Une politique que les associations jugent donc « absurde ».

Le rapport de ces associations dénonce enfin le projet de loi relatif au droit des étrangers, présenté devant le Conseil des ministres français en juillet dernier. Dans ce texte, la durée maximale de rétention, fixée à 45 jours, reste inchangée, et la question de l'enfermement des enfants n'est pas évoquée.

« Machine à expulser »

Jean-Claude Masse, secrétaire général de la Cimade, l'une des associations qui a participé à cette enquête, évoque une véritable « machine à expulser » française.

On peut parler de violence et de ravages causés par cette machine à expulser.

Jean-Claude Masse, de la Cimade, commente le rapport annuel sur la situation des étrangers en France

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.