Accéder au contenu principal
Russie / Corée du Nord

Moscou, meilleur allié de Pyongyang face à la résolution de l'ONU

L'émissaire nord-coréen Choe Ryong Hae (D) a rencontré le président russe Vladimir Poutine à Moscou.
L'émissaire nord-coréen Choe Ryong Hae (D) a rencontré le président russe Vladimir Poutine à Moscou. REUTERS/KCNA

Un envoyé spécial de la Corée du Nord est actuellement en visite en Russie. L’objectif de l’émissaire de Pyongyang est de trouver des alliés alors que l’assemblée générale des Nations Unies a entamé un processus pour saisir la justice internationale à propos de la violation des droits de l'homme en Corée du Nord.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

L’émissaire coréen a été reçu par le ministre russe des Affaires étrangères, mais également par le président Vladimir Poutine. Un entretien que le Coréen a qualifié de « décisif ». Il est vrai que Moscou a joint sa voix à celle de Pékin, pour voter contre la résolution onusienne visant à saisir la justice internationale sur les exactions reprochées à la Corée du Nord. Cette résolution de l’assemblée générale doit maintenant passer par le Conseil de sécurité, où Moscou a un droit de veto.

Pour le chef de la diplomatie russe, il ne faut pas transformer les structures onusiennes en tribunal. « Si l’objectif est d’aider les pays à respecter leurs obligations, alors le dialogue est plus approprié », a déclaré Sergueï Lavrov à l’issue de son entretien avec l’envoyé spécial de Pyongyang.

Toutefois, d’après le diplomate russe, Pyongyang serait prête à relancer les pourparlers à six sur le nucléaire, « sans condition préalable ». Et il a rejeté les informations qui évoquent le redémarrage d'une usine d'extraction de plutonium de qualité militaire en Corée du Nord. « Il vaut mieux avancer de telles choses lorsqu'elles sont basées sur des faits, pas sur ce que disent les médias », a ajouté Sergueï Lavrov. Les négociations sur le nucléaire nord-coréen, débutées en 2003, sont actuellement dans l’impasse.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.