Accéder au contenu principal
Russie

Selon Lavrov, l'Occident veut un «changement de régime» en Russie

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à Moscou, le 21 novembre.
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à Moscou, le 21 novembre. Reuters/路透社

Samedi 22 novembre, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a accusé les pays occidentaux de vouloir « obtenir un changement de régime » en Russie en lui infligeant des sanctions économiques.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Etienne Bouche

C’est devant un forum d’experts à Moscou que le chef de la diplomatie russe a fait cette déclaration très directe : « L’Occident a montré sans ambiguïté qu’il ne cherche pas à forcer la Russie à changer sa politique mais qu’il veut obtenir un changement de régime. » Sergueï Lavrov fait référence aux sanctions économiques infligées à Moscou. « Il y a des hommes politiques en Occident qui disent qu’il faut mettre en place des sanctions qui détruiraient l’économie russe et provoqueraient des protestations populaires. »

Impossible de ne pas penser au mouvement de Maïdan, commencé il y a précisément un an en Ukraine. Mais les mots du ministre ont un écho plus large : ces dernières années, Moscou a observé avec méfiance et inquiétude les révolutions dites « de couleur » chez ses voisins. Le Kremlin estime que ces basculements politiques sont inspirés par les Etats-Unis. En mars, Poutine avait évoqué sans détour l’existence d’une « cinquième colonne » en Russie.

Avec un rouble fortement dévalué, l’effet des sanctions et une chute des revenus pétroliers, l’état de l’économie s’est dégradé. Le pouvoir russe a en tête le mouvement de contestation de l’hiver 2012, épisode qu’il ne souhaite en aucun cas revivre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.