Accéder au contenu principal
Pologne

Municipales en Pologne: l'opposition, en tête, rejette les résultats

Pour Ewa Kopacz, la Premier ministre polonaise, «contester les résultats des élections, c'est une tentative de détruire les fondements de la démocratie ».
Pour Ewa Kopacz, la Premier ministre polonaise, «contester les résultats des élections, c'est une tentative de détruire les fondements de la démocratie ». Jarosław Kruk/wikimedia.org

Il a fallu attendre six jours pour enfin connaître le résultat officiel du premier tour des élections municipales en Pologne. La faute à des pannes informatiques à répétition du système de décompte des voix. Finalement, l'opposition conservatrice polonaise est donnée gagnante de justesse devant le parti libéral au pouvoir. Mais le leader de l'opposition rejette ces résultats et appelle les Polonais à sortir dans la rue.

Publicité

Avec notre correspondant à Varsovie, Damien Simonart

« Faux, douteux, pour ne pas dire falsifiés ». Voilà comment Jaroslaw Kaczynski, le chef du parti d'opposition Droit et Justice qualifie les résultats officiels des élections, présentés par la Commission électorale nationale polonaise.

Il y a une semaine, d'après les sondages à la sortie des urnes, son parti était crédité de 31 % des voix contre 27 % à la Plateforme civique, le parti libéral au pouvoir. Les résultats officiels confirment cette première victoire de l'opposition depuis neuf ans, mais avec un avantage infime : 26,85 % contre 26,36 %.

Actions en justice et appel à manifester

Jaroslaw Kaczynski réclame une vérification des résultats et une modification du mode de scrutin pour éviter toute fraude. Le leader de l'opposition a également annoncé des actions en justice et une manifestation à Varsovie le 13 décembre.

Le Premier ministre Ewa Kopacz a réagi à ces propos en affirmant que « contester les résultats des élections, c'est une tentative de détruire les fondements de la démocratie ».

Le chaos informatique de ce premier tour aura toutefois des conséquences. Tous les membres de la Commission électorale nationale ont d'ores et déjà annoncé leur démission.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.