Accéder au contenu principal
Grèce

Grèce: la politique d’austérité commence à porter ses fruits

Manifestation contre l'austérité, le 27 novembre à Athènes. Le parti de gauche anti-austérité dirigé par Alexis Tsipras est en tête des  sondages avant les législatives anticipées du 25 janvier 2015.
Manifestation contre l'austérité, le 27 novembre à Athènes. Le parti de gauche anti-austérité dirigé par Alexis Tsipras est en tête des sondages avant les législatives anticipées du 25 janvier 2015. REUTERS/Alkis Konstantinidis

Crise économique, crise politique, la Grèce est à nouveau dans la tourmente. Les parlementaires n'ont pas élu de président de la République lundi, le Premier ministre va demander la dissolution du Parlement, de nouvelles élections législatives auront lieu le 25 janvier prochain et le parti anti-austérité est favori. Pourtant après six ans d'une récession profonde, la politique de rigueur imposée par les bailleurs de fonds commence à porter ses fruits en Grèce. Au moins dans les chiffres.

Publicité

La Grèce a renoué avec la croissance économique cette année et table pour 2015 sur une hausse plus forte du PIB à 2,9 %. Le chômage certes reste très élevé, mais il commence aussi à baisser pour s’établir à 25,5 % en 2014, soit un point de moins que l’an passé. Une tendance à la baisse qui va s’accélérer en 2015 selon les prévisions du gouvernement.

Côté budget, l’assainissement des finances publiques porte aussi ses fruits. Cette année, la Grèce aura un déficit budgétaire conforme aux règles de l'Union européenne. Le pays est également parvenu à revenir sur les marchés financiers en avril dernier avec deux ans d’avance.

Devant ces résultats, Athènes a récemment suggéré qu'elle souhaitait s'affranchir plus tôt que prévu de l'aide de l’internationale. La Grèce vit depuis 2010 sous perfusion de ses créanciers internationaux qui se sont engagés à lui prêter 240 milliards d'euros en échange de mesures d'austérité draconiennes, notamment des baisses de salaires et de retraites. C'est ce coût social qui est en passe de se transformer en coût politique avec la montée en puissance des opposants de gauche à ces réformes. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.