Accéder au contenu principal
Ukraine/Russie

Ukraine: plus de 6 000 morts depuis le début du conflit, selon l'ONU

Le rapport de l'ONU relève l'ampleur des destructions concernant les civils. Ici à Donetsk, le 1er décembre 2014.
Le rapport de l'ONU relève l'ampleur des destructions concernant les civils. Ici à Donetsk, le 1er décembre 2014. AFP PHOTO / ERIC FEFERBERG

Plus de 6 000 civils et combattants ont trouvé la mort dans l'est de l'Ukraine en moins d'un an. C'est le Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) qui dresse ce terrible bilan. Un rapport de l'ONU qui fait également état de 15 000 blessés au bas mot et d'un million de déplacés.

Publicité

Les décomptes de l'ONU portent sur la période allant d'avril 2014 au 28 février dernier. Un certain répit avait été enregistré à la fin de l’année dernière, mais la situation s’est considérablement détériorée en janvier et février. Les zones résidentielles ont alors été placées, dit l’ONU, sous un feu intensif décoché tant par l’armée ukrainienne que par les groupes pro-russes. Jusqu’au 15 février dernier, des armes lourdes et des combattants étrangers, venus de la Fédération de Russie, n’ont cessé d’être acheminés vers les zones de Donetsk et de Lougansk.

Le Haut Commissariat parle de dévastation sans merci, malgré les cessez-le-feu successifs. Il dénonce par ailleurs les violations systématiques commises à l’encontre des populations tatares de Crimée, les détentions arbitraires, les tortures et les disparitions forcées commises essentiellement par les groupes armés mais aussi dans certains cas par les forces ukrainiennes. Il souligne aussi la situation particulièrement difficile pour le million de déplacés internes enregistrés en Ukraine en raison du conflit.

Etant donné que des rapports complets sur le nombre de victimes, en particulier près de l'aéroport de Donetsk et dans la zone de Debaltseve, sont encore attendus, le HCDH estime que le nombre total de personnes tuées dans l'est de l'Ukraine au 2 mars 2015 a très certainement dépassé les 6 000 morts.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.