Accéder au contenu principal
Otan / Russie

L'Otan craint une nouvelle offensive russe en Ukraine

Le commandant en chef de l'Otan, le général Philip Breedlove, devant le comité de Défense du Sénat américain. Washington, le 30 avril 2015.
Le commandant en chef de l'Otan, le général Philip Breedlove, devant le comité de Défense du Sénat américain. Washington, le 30 avril 2015. REUTERS/Jonathan Ernst

L'Otan s'inquiète d'un renforcement du dispositif militaire russe à la frontière avec l'Ukraine. C'est ce qu'a déclaré jeudi 30 avril le commandant américain des forces de l'alliance atlantique devant le Congrès américain. Selon l'Otan, les Russes profiteraient de la trêve pour préparer une nouvelle offensive.

Publicité

Deux mois après la signature d'un cessez-le-feu, la situation dans l'est de l'Ukraine demeure volatile. « Les Russes se repositionnent et consolident leur dispositif militaire », a affirmé le général Breedlove devant le comité de Défense du Sénat américain.

Le commandant de l'Otan n'a pas donné de précision sur ce redéploiement, mais il estime que les mouvements observés pourraient correspondre à la préparation, à l'entraînement et à l'équipement de troupes dans la perspective d'une nouvelle offensive. Le général de l'Otan en a profité pour demander au Congrès américain de renforcer les moyens de l'alliance atlantique, notamment dans le domaine de la surveillance. « Certains excercices militaires russes nous ont déjà pris par surprise », a-t-il avoué.

Les observations rapportées devant le Congrès par le commandant de l'Otan confortent l'analyse de l'administration américaine. Il y a dix jours, la porte-parole du département d'Etat avait déclaré que les Russes avaient concentré des troupes le long de la frontière avec l'Ukraine à un niveau sans précédent depuis le mois d'octobre. Dans un communiqué publié jeudi, Moscou constate pour sa part des progrès dans le respect du cessez-le-feu et le retrait d'armes lourdes de la zone de conflit.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.