Accéder au contenu principal
Grèce / UE

Grèce: après un vent d'optimisme, les positions se durcissent

La Grèce d'Alexis Tsipras a accusé ses créanciers de chantage.
La Grèce d'Alexis Tsipras a accusé ses créanciers de chantage. REUTERS/Francois Lenoir/Files

La Grèce et ses créanciers négocient pied à pied pour tenter de parvenir à un accord sur la dette grecque, avant le 30 juin. Une nouvelle réunion des ministres des Finances de la zone euro est prévue ce jeudi 25 juin à la mi-journée, avant un nouveau sommet européen. Et deux documents séparés seront présentés.

Publicité

Avec notre bureau de Bruxelles,

C’est toujours l’impasse entre la Grèce et ses créanciers à cinq jours d'un possible défaut de paiement. Les deux parties vont présenter des documents séparés lors d'une nouvelle réunion des ministres des Finances de la zone euro ce jeudi, suivie d'un sommet de l'UE.

De fait, depuis hier, on est passé, à Bruxelles, à une nouvelle formule avec un cercle restreint de négociateurs, à haut niveau. Cette formule est censée permettre de lisser les derniers problèmes sur le plan politique. Ce cercle restreint rassemble outre le Premier ministre grec Alexis Tsipras, les dirigeants des institutions financières, Commission européenne, Fonds monétaire international (FMI), Banque centrale européenne, à qui il faut ajouter les présidents de l’Eurogroupe et du Mécanisme européen de stabilité financière.

Deux textes, deux visions

Mais, force est de constater que les discussions n'ont pas été plus fructueuses. Et le document commun tant attendu ne sera pas sur la table des ministres des Finances de la zone euro. A la place, deux textes, deux visions différentes des compromis à trouver.

« Les Grecs ont plutôt fait des pas en arrière » dans les dernières négociations, « il y a plutôt un plus grand éloignement qu'un rapprochement », a estimé Wolfgang Schäuble, le ministre allemand à son arrivée à la réunion de l'Eurogroupe.

Les points qui bloquent sont toujours les mêmes, à savoir pour les Grecs, l’absence de l’allègement de la dette dans les négociations ; pour les créanciers, la hausse de la TVA et la réforme des retraites.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.