Accéder au contenu principal
Allemagne / Société

Allemagne: la «prime aux fourneaux» déclarée inconstitutionnelle

Les juges de la Cour constitutionnelle allemande, à Karlsruhe.
Les juges de la Cour constitutionnelle allemande, à Karlsruhe. AFP PHOTO / DPA / UWE ANSPACH +++ GERMANY OUT

Imposée par les chrétiens-sociaux bavarois à la chancelière Merkel, la loi prévoyait le versement d'une allocation aux parents choisissant de garder leurs enfants en bas âge à la maison au lieu de les mettre dans une crêche. Les parents bénéficiant de cette allocation ne la verront cependant pas remise en cause. 

Publicité

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Encore une défaite pour les chrétiens-sociaux bavarois. Les inconfortables alliés d'Angela Merkel avaient déjà dû abandonner leur projet phare, l'instauration d'un péage autoroutier pour les seuls étrangers, menacé d'entorse au droit européen. Cette fois, c'est la Cour constitutionnelle allemande qui a cassé une autre de leur proposition qu'ils avaient imposé à Berlin : une prime de 150 euros par mois pour les parents choisissant de ne pas mettre leurs enfants entre 15 et 36 mois dans une crêche, mais de les garder à la maison.

L'Allemagne s'efforce ces dernières années de rattraper son retard pour la prise en charge des plus petits. Mais les chrétiens-sociaux bavarois, défendant une vision plus conservatrice de la famille, ne voulaient pas que ceux qui choisissent de garder leurs enfants à la maison soient désavantagés.

La Cour constitutionnelle a annulé la loi, estimant qu'une telle mesure ne relève pas du ressort de l'Etat fédéral mais des régions. Le gouvernement bavarois veut désormais offrir cette prestation lui-même.

Les détracteurs de la loi – à gauche mais aussi dans une bonne partie de la CDU – l'avaient qualifiée de « prime aux fourneaux » conduisant les femmes à ne pas revenir sur le marché du travail et désavantageant les plus modestes et les étrangers, leurs enfants ayant de meilleurs chances de réussite scolaire s'ils fréquentent très tôt une crêche.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.