Accéder au contenu principal
Autriche / Hongrie

Migrants: en Autriche, «les gens sont vraiment bien»

Des migrants parvenus en Allemagne après leur passage par l'Autriche.
Des migrants parvenus en Allemagne après leur passage par l'Autriche. AFP PHOTO / DPA / HENDRIK SCHMIDT

Par bus ou par train, ces dernières 24 heures, des milliers de migrants ont traversé la frontière entre la Hongrie et l'Autriche. Certains ont prévu de rejoindre l'Allemagne mais pour tous, c'est déjà le soulagement. 

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à NickelsdorfJuliette Gheerbrandt

A l'arrivée, le soulagement est immense. Les familles ont souvent fait un voyage terrible pour parvenir jusqu'à Nickelsdorf. Il a fallu marcher le long de l’autoroute, tandis que certaines femmes portaient leur enfant sur l’épaule, enroulé dans une couverture, sous la pluie. Un jeune adolescent, blessé à la jambe, fait les derniers mètres en boitant. Tous ces migrants ont marché des jours pour venir ici depuis Budapest.

Les plus chanceux arrivent en train, mais du côté hongrois, puisqu’il n’y a pas de train qui traverse la frontière, puis ils marchent. Arrivés à Nickelsdorf, ils reçoivent toute l’assistance dont ils ont besoin. Le contraste est très grand avec la capitale hongroise. 

« Ce pays est formidable »

« J'aime tout ici ! », confie Salim Adnan, un jeune Irakien de 19 ans. « Les gens de ce pays sont vraiment bien. Ils nous aident, ils nous ont donné des vêtements, à manger, tout. On est vraiment heureux. Tous mes amis qui sont arrivés ici sont heureux. Ils me disent "ce pays est formidable" », conclut-il.

Des autorités accueillantes

Les autorités les renseignent et s’occupent d’eux. Les habitants sont très mobilisés également. Samedi soir, sous la bruine, devant la toute petite gare, il y avait de nombreuses tentes de nourriture, des vêtements chauds, beaucoup de secouristes aussi pour les soins. A Nickelsdorf, les autorités ont également mis 300 lits de camp à disposition à la Halle Nova Rock, un lieu de festival non loin d’ici reconverti en centre d’accueil.

Plus de 6 000 personnes ont passé la frontière dans la journée de samedi et d’autres continuent à arriver. Le dernier train pour Vienne hier soir est parti à 22 heures et les autorités autrichiennes ont dit qu’elles en affréteraient autant qu'il sera nécessaire pour que ces migrants puissent rejoindre l’Allemagne.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.