Accéder au contenu principal
Grèce/ Union européenne

Grèce: 15 000 marins en grève

Aucun ferry au départ du Pirée n'a quitté les quais mardi matin.
Aucun ferry au départ du Pirée n'a quitté les quais mardi matin. REUTERS/Alkis Konstantinidis

En Grèce, quasiment aucun navire ne lèvera l'ancre ce mardi. Les 15 000 marins grecs ont entamé une grève lundi 2 novembre. Ils protestent contre le projet de réforme demandé par les créanciers du pays sur leur système de retraites et la libéralisation de leur profession, notamment avec la privatisation des ports du Pirée et de Thessalonique. Lundi, la fédération panhellénique des marins a rencontré le ministre de la Marine au Pirée, sans succès.

Publicité

Avec notre correspondante à Athènes,  Charlotte Stiévenard

Dans le port du Pirée, les ferries sont sagement alignés le long des quais. Ils ne bougeront pas avant mercredi soir. Nikos Lemonis est un ancien marin. Agé de 71 ans, il est venu manifester contre les coupes dans sa retraite : « Nous ne voulons pas de ça, nous avons travaillé en mer, nous avons gagné notre argent et ces voleurs d'hommes politiques du Pasok ou de la Nouvelle démocratie et aujourd'hui Syriza, coupent dans nos retraites. » Ainsi, il a aujourd'hui peur que sa retraite passe en-dessous de la barre des 1 000 euros par mois, alors que sa femme en vit aussi.

Pression migratoire dans les îles

Les marins se disent déterminés. Mais pour Antonis Dalakogiorgos, le président du syndicat national de la marine marchande, les marges de manœuvre semblent réduites : « Encore une fois, nous avons pu constater que le gouvernement est engagé, et donc malheureusement soumis à ses engagements pour le mémorandum, qu'il suit, applique et met en œuvre. »

Le gouvernement, lui, estime pouvoir encore négocier sur certains points avec les créanciers. Mais en attendant, les habitants sur les îles n'ont pas accès aux bateaux, tout comme les réfugiés. Les marins ont tout de même accepté qu'un ferry circule pour soulager les îles les plus touchées par la crise migratoire.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.