Accéder au contenu principal
Autriche

Attentats de Paris: deux suspects arrêtés en Autriche

Des forces de police stationnent non loin de la salle de concert du Bataclan, le 16 novembre.
Des forces de police stationnent non loin de la salle de concert du Bataclan, le 16 novembre. AFP PHOTO / BERTRAND GUAY

Deux hommes ont été arrêtés en Autriche. Ils sont soupçonnés d'être rentrés en Europe avec des membres du commando ayant mené les attentats du 13 novembre à Paris. Les deux hommes sont actuellement interrogés par les polices autrichiennes et françaises. Contrairement à ce qu'avait annoncé le Kronen Zeitung, le journal autrichien cité par l'AFP dont nous avions repris la dépêche, ces hommes ne sont pas français. Deux autres hommes ont également été interpellés par les forces de l'ordre en Serbie. Et un réseau de trafic d'armes vers la France a été démantelé. Certains des fusils mitrailleurs utilisés par les auteurs des attaques de Paris auraient en effet été fabriqués en Serbie.

Publicité

Avec notre correspondant à VienneBlaise Gauquelin

Les deux hommes arrêtés dans un camp de réfugiés le 10 décembre étaient munis de faux papiers syriens. Selon les informations du journal Die Presse, il s'agit d'un Algérien de 28 ans et d'un Pakistanais de 34 ans. Selon le parquet de Salzbourg, qui maintient le nom des deux hommes secret pour l’instant, ils seraient arrivés en Autriche depuis la Grèce. Ils seraient en ce moment même interrogés par des experts des services de renseignement.

Les deux hommes auraient pris, avec d’autres combattants du groupe Etat islamique, la route des Balkans, se mêlant aux migrants et aux réfugiés, ce qui laisse penser que la cellule terroriste des attentats de Paris pourrait être plus importante que ce que l’on savait jusqu’à présent. Si des indices laissent apparaître que ces individus sont des complices, la France pourrait déposer une demande d’extradition. La France a d’ores et déjà dépêché du personnel pour interroger les deux suspects.

On ne sait pas si ces terroristes présumés prévoyaient de réaliser des attentats autour de Noël, comme le sous-entend une partie de la presse autrichienne. Par ailleurs, toujours selon Die Presse, Abdeslam avait des contacts dans les milieux islamistes de Vienne. Le parquet de la ville de Salzbourg se refuse à donner plus de détails.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.