Accéder au contenu principal
Belgique / France

Cellule terroriste de Verviers: des peines de 8 et 16 ans prononcées

Le juge Pierre Hendrickx (C) présidant le tribunal où a eu lieu le procès des suspects liés à la tentative d'attaque à Verviers l'an dernier, le 5 juillet 2016.
Le juge Pierre Hendrickx (C) présidant le tribunal où a eu lieu le procès des suspects liés à la tentative d'attaque à Verviers l'an dernier, le 5 juillet 2016. REUTERS/Francois Lenoir

Des peines de 8 à 16 ans de prison ont été prononcées mardi 5 juillet par le tribunal correctionnel de Bruxelles contre quatre hommes considérés comme les chefs de la cellule jihadiste démantelée à Verviers (Belgique), en janvier 2015, huit jours après l'attaque contre Charlie Hebdo à Paris.

Publicité

Avec notre bureau de Bruxelles,

A l'issue d'une interminable lecture des « attendu » et des « considérant », les peines sont tombées. Le logisticien en chef, Mohamed Arshad dit « le Pachtoune », écope de 16 ans – le procureur en avait requis 18. Marouane El Bali, alias « le Gros », l'autre logisticien, prend également 16 ans (15 requis), le faussaire de l'équipe Souhaib El Abdi dit « Yaya » est condamné lui aussi à 16 ans (16 requis). Enfin Omar Damache, qui servait de relais à Athènes auprès d'Abaaoud, le véritable chef du commando, en prend pour 8 années de réclusion – 10 ans étaient requis contre lui.

Deux prévenus n'ont reçu que des peines assorties de sursis et les neuf autres ont été condamnés par contumace à des peines de prison ferme allant de 5 à 7 ans. L'intervention des forces spéciales belges à Verviers, le 15 janvier 2015, et les arrestations qui s'en sont suivies ailleurs dans le pays, auront permis d'éviter les attentats prévus pour le lendemain même contre le siège de la police fédérale à Bruxelles, et contre le commissariat de police de Molenbeek.

L'enlèvement et la décapitation d'un responsable politique, de la police ou de la justice était également en préparation. Pour beaucoup ici, le groupe de jihadistes de Verviers préparait une espèce de répétition générale en territoire belge, des attentats de Paris qui ont effectivement lieu 10 mois plus tard.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.