Accéder au contenu principal
Hongrie

Hongrie: le référendum anti-migrants, un coup dur pour Viktor Orban

Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, donne un discours après le référendum sur les quotas de migrants, à Budapest, le 2 octobre 2016.
Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, donne un discours après le référendum sur les quotas de migrants, à Budapest, le 2 octobre 2016. REUTERS/Laszlo Balogh

Le référendum sur l'accueil des réfugiés, organisé par Budapest le dimanche 2 octobre, n'a pas mobilisé suffisamment d'électeurs hongrois pour que ses résultats soient validés. Avec une participation inférieure à 45%, le résultat est invalidé. Une situation qui a affaibli Viktor Orban, le Premier ministre hongrois.  

Publicité

Avec notre bureau de Bruxelles

C’est le soulagement dans les milieux européens, mais sans excès puisque les initiatives « au refuge » de Viktor Orban ne s’arrêteront certainement pas à ce résultat. Et pour cause : bien d’autres chantiers périlleux mettent à l’épreuve l’ingéniosité politique et la capacité à riposter par l’innovation des quelques bâtisseurs d’Europe encore en lice.

Ce référendum se traduit par un plébiscite manqué pour le chef du gouvernement hongrois. Ce scrutin est aussi une victoire pour les partis et associations hostiles au principe du référendum, à la thématique anti-immigration et à la dérive autoritaire et nationaliste de Viktor Orban.

Que disent les chiffres sur les migrants ?

La vérité est-elle dans les chiffres ? Depuis le début de cette année, seules 880 personnes ont reçu en Hongrie le statut de réfugié au sens des Nations unies. Le plan de répartition de la Commission européenne, tant décrié par Viktor Orban, prévoyait pour la Hongrie l’accueil de 1 294 réfugiés exactement. Or depuis janvier, les autorités hongroises ont vendu très cher, pas moins de 10 000 permis de résidence permanente à des ressortissants de pays extérieurs à l’Union européenne.

Vérité dans les chiffres encore, il y a 60 ans lors de l’écrasement par les Soviétiques du soulèvement de Budapest, ce sont 200 000 réfugiés hongrois qui ont été accueillis, surtout en Autriche, et à la faveur d’un exceptionnel élan de compassion et de solidarité, réinstallés dans 37 pays en l’espace de dix semaines.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.