Accéder au contenu principal
Allemagne

Allemagne: les contribuables paieront moins d’impôts en 2017 et 2018

Avec les baisses d'impôt le gouvernement d’Angela Merkel espère également stimuler la demande intérieure.
Avec les baisses d'impôt le gouvernement d’Angela Merkel espère également stimuler la demande intérieure. REUTERS/Fabrizio Bensch

Les contribuables allemands peuvent avoir le sourire. Le gouvernement leur promet 6,3 milliards d'euros de réduction d'impôt en 2017 et 2018. Ce cadeau fiscal commencera l'année des élections législatives en Allemagne. Il a été accepté par les sociaux-démocrates du SPD en échange d'un relèvement d'une allocation familiale destinée aux familles avec enfants ayant des revenus faibles, ce qui correspond à un allègement de 44 euros pour une personne gagnant 1 500 euros bruts par mois et de 62 euros pour quelqu'un ayant des revenus de 4 000 euros bruts.

Publicité

Au-delà du cadeau fiscal offert en année électorale, Berlin répond également aux critiques des instances internationales qui lui reprochent de faire de la trésorerie au détriment de l'investissement et surtout d'entretenir des déséquilibres commerciaux avec les pays partenaires de la zone euro. Avec ces baisses d'impôt le gouvernement d’Angela Merkel espère également stimuler la demande intérieure.

La chancelière, qui pourrait briguer un quatrième mandat en 2017, avait déjà promis en août des baisses d'impôts pour la prochaine législature. Aujourd'hui son gouvernement va plus loin et annonce une réduction de 6,3 milliards d'euros sur les deux prochaines années.

Son ministre des Finances, Wolfgang Schäuble, avait dès septembre annoncé disposer d'une marge de manœuvre budgétaire de 15 milliards d'euros pour alléger la fiscalité des Allemands après les élections. Finalement les premières mesures prendront effet dès le mois de janvier avec 2,6 milliards d'euros de réduction fiscale.

La chancelière allemande a souligné que ces allègements fiscaux étaient rendus possibles grâce à la bonne santé économique et la discipline budgétaire de son pays. Au sein du couple franco-allemand, c'est Berlin qui avance plus vite. Paris a annoncé seulement 1 milliard d’euros de baisse d'impôt en 2017.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.