Accéder au contenu principal
Royaume-Uni

Royaume-Uni: l'un des leaders de l'Ukip claque la porte de la direction

Steven Woolfe, porte-parole du parti Ukip pour les questions d'immigration, face à la presse et aux militants, le 4 août 2016, à Londres.
Steven Woolfe, porte-parole du parti Ukip pour les questions d'immigration, face à la presse et aux militants, le 4 août 2016, à Londres. AFP/Leon Neal

Steven Woolfe, favori de la course à la direction de l'Ukip, a démissionné lundi 17 octobre du parti europhobe britannique, qui avait mené une campagne très active pour le départ du Royaume-Uni de l’Union européenne. Il a dénoncé un climat de « guerre intestine » au sein de la formation. Le nouveau leader de l’Ukip sera désigné le 28 novembre prochain.

Publicité

L'annonce de la démission de l'eurodéputé intervient une dizaine de jours après une altercation l'ayant opposé à un autre député européen du Ukip, Mike Hookem, dans l'enceinte du Parlement européen à Strasbourg.

La bagarre entre députés avait été suivie par l'hospitalisation de Steven Woolfe. Son départ illustre les difficultés du parti europhobe depuis le retrait de son leader charismatique Nigel Farage. Celui-ci avait quitté ses fonctions en juillet, estimant son devoir accompli après le vote des Britanniques en faveur du Brexit.

Nigel Farage assure l'intérim

Mais la disparition de cet objectif clair a ébranlé le parti. Il n'a cessé depuis de s'enfoncer dans la crise. Et il n’est toujours pas capable de désigner un nouveau leader. Le parti s'était doté à la mi-septembre d'un nouveau chef, Diane James, mais celle-ci a démissionné début octobre.

Et maintenant, c’est un autre candidat sérieux qui quitte l'Ukip. En attendant l'élection du prochain leader, c'est toujours Nigel Farage qui assure la direction du parti par intérim.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.