Accéder au contenu principal
Turquie

Can Dündar, ex-rédacteur en chef de «Cumhuriyet», appelle à la mobilisation

Can Dundar en septembre 2015 en Allemagne.
Can Dundar en septembre 2015 en Allemagne. Simone Kuhlmey/Pacific Press/LightRocket via Getty Images

En Turquie, la purge avait commencé avant le coup d’Etat avorté de juillet dernier mais elle s’est accélérée depuis : plus d’une centaine de journalistes sont en prison et 150 médias ont été fermés. L’ex-rédacteur en chef de Cumhuriyet, Can Dundar est en train de devenir un symbole de la résistance des journalistes turcs face aux pressions du pouvoir.

Publicité

Tout a commencé aprèsl’assassinat des journalistes de Charlie Hebdo. Cumhuriyet est alors le seul media turc à afficher son soutien aux caricaturistes français en publiant leurs dessins.

Par la suite Can Dundar, rédacteur en chef du journal publie un article sur un incident entre des policiers turcs et des membres des services secrets turcs qui escortent un convoi plein d’armes de guerre destinés aux jihadistes en Syrie, un article qui lui vaudra la vindicte personnel du président Erdogan. Can Dündar est emprisonné trois mois et alors qu’il doit être jugé en appel, il est victime d’une tentative d’assassinat.

Depuis il s’est réfugié en Allemagne et lance un appel aux journalistes occidentaux : « Vous devez être conscients que beaucoup de vos collègues journalistes souffrent dans les prisons turques. Ils ont besoin de votre aide et de votre soutien. Vous pouvez venir couvrir leurs procès et publier leurs enquêtes qui sont censurées. Gardez un regard attentif sur la situation des droits de l'home en Turquie. »

Les héros ne sont pas toujours comme on les imagine, Can Dündar est un quinquagénaire discret presque timide, et comme ses collègues, journalistes indépendants en Turquie, il fait preuve d’une détermination et d’un courage incroyable face aux pressions d’Ankara.

Aujourd'hui le pouvoir ne se contente pas d'interdire de publication le journal pour une durée limitée mais saisit la propriété de tous ces organes de presses qu'il interdit par décision administrative.

Ahmed Insel

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.