Accéder au contenu principal
Bulgarie

Avec son nouveau gazoduc, la Bulgarie réduit sa dépendance au gaz russe

Une station d'un gazoduc, à Mryn, près de Kiev.
Une station d'un gazoduc, à Mryn, près de Kiev. REUTERS/Gleb Garanich

La Bulgarie a inauguré vendredi un gazoduc qui la relie à la Roumanie voisine afin de réduire sa dépendance à l'égard du gaz russe. Un pas de plus vers la constitution de l'union énergétique européenne qui se fixe pour objectif la sécurité de l'approvisionnement.

Publicité

Un gazoduc de 25 km dont deux sous le Danube relie désormais la Bulgarie à la Roumanie. Il doit permettre, dans un premier temps, de livrer 500 millions de mètres cubes par an à la Bulgarie et va surtout constituer une alternative en cas de perturbations dans les livraisons de gaz russe via l'Ukraine, des livraisons de gaz russe dont la Bulgarie dépend presque entièrement.

En janvier 2009 quand les pays d'Europe centrale et orientale avaient été privés de gaz pendant 15 jours en raison du différend entre la Russie et l'Ukraine, la Bulgarie était alors le seul pays européen à n'être pas relié aux réseaux gaziers de ses voisins.

Bientôt une connection avec la Grèce

Voilà une lacune réparée, d'autant plus que la Bulgarie est en train de réaliser une connexion de 180 km avec la Grèce qui branchera le pays sur le futur gazoduc trans-adriatique.

Le TAP traversera d'ici 2020 la Grèce et l'Albanie pour rejoindre l'Italie et fournir à l'Europe du gaz d'Azerbaïdjan qui aura préalablement traversé la Turquie par un gazoduc trans-anatolien, en construction et donc sans lien avec la Russie.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.