Accéder au contenu principal
Russie

Russie: des peines de cinq à douze ans de prison ferme pour un SMS

Plusieurs femmes ont été condamnées dans la région de Krasnodar après l’envoi d’un SMS à des proches.
Plusieurs femmes ont été condamnées dans la région de Krasnodar après l’envoi d’un SMS à des proches. Getty Images/Ed Pritchard

En Russie, plusieurs femmes ont été condamnées à de la prison ferme pour avoir envoyé un SMS. Une affaire qui s’est passée dans le sud du pays et que vient de découvrir un collectif d’avocats.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou,  Muriel Pomponne

Certaines sont encore en prison, d’autres ont été libérées récemment après plusieurs années d’incarcération, car l’affaire remonte à 2008, quand la Russie est intervenue militairement en Géorgie.

A l'époque, Ekaterina voit passer un train militaire chargé de blindés qui se dirige vers le sud, vers la Géorgie. Alors elle envoie un SMS à ses proches en Géorgie, pour le leur dire. Mal lui en a pris. Quelques mois plus tard, elle est interpellée et condamnée pour espionnage à six ans de prison. A sa sortie, elle se rend en Géorgie, et son affaire devient publique. Elle affirme que d’autres femmes ont subi le même sort et cite le nom de sa camarade de cellule.

Le sort d’une autre femme a été rendu public par sa famille qui a contacté une association. Elle a été arrêtée en 2015, sept ans après les faits et condamnée à sept ans de prison. D’après un collectif d'avocats spécialisé dans les droits de l'homme, plusieurs autres femmes seraient concernées, toutes condamnées dans la région de Krasnodar, dans le sud du pays.

Les accusations de trahison et d’espionnage sont courantes en Russie notamment depuis l’annexion de la Crimée. Elles ne sont pas forcément rendues publiques, mais la rumeur engendre une crainte sans doute encore plus importante.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.