Accéder au contenu principal
Islande

L'Islande se choisit un nouveau Premier ministre mouillé dans les Panama Papers

Bjarni Benediktsson (au centre), nouveau Premier ministre islandais, le 10 janvier 2017.
Bjarni Benediktsson (au centre), nouveau Premier ministre islandais, le 10 janvier 2017. REUTERS/Geirix

C’est la fin de la crise politique en Islande. L’île, située au milieu de l’Atlantique Nord, s’est enfin trouvée un Premier ministre. Son prédécesseur avait dû démissionner après les révélations des Panama Papers. Et près de deux mois et demi après les élections législatives anticipées, Bjarni Benediktsson a donc été désigné par une coalition de centre et de centre-droit.

Publicité

Il aura fallu attendre que le président islandais donne quatre mandats successifs afin de former un gouvernement pour que les différentes coalitions tombent enfin d’accord sur la nomination d’un Premier ministre. Et c’est le conservateur Bjarni Benediktsson, chef du Parti de l’indépendance, vainqueur des élections législatives en octobre dernier, qui a été désigné.

Si l’on avait revoté en Islande, c’est suite à la démission du chef du gouvernement de l’époque, Sigmundur Gunnlaugsson, empêtré dans les Panama Papers, ces documents révélant une vaste opération mondiale d’évasion fiscale via des sociétés-écrans. Or, le nom de Bjarni Benediktsson apparaissait également dans une société-écran basée aux Seychelles, mais lui avait refusé de démissionner. Et il a donc réussi à faire oublier le scandale pour imposer son image d'homme du redressement économique et de la stabilité politique.

A (RE)ECOUTER → Sigmundur David Gunnlaugsson, ex-Premier ministre islandais et victime des «Panama Papers»

Désormais appuyé par le parti Renaissance, de centre-droit, et les centristes d’Avenir radieux, l’un des projets phares de la coalition est d’organiser un référendum sur l’adhésion de l’Islande à l’Union européenne, stoppée suite à la crise de 2008. Mais les Islandais y sont majoritairement opposés à près de 60%, selon un sondage d’opinion publié en août 2015.

Le nouveau Premier ministre sera officiellement nommé ce mercredi après-midi par le président islandais.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.