Accéder au contenu principal
Royaume-Uni

Le Royaume-Uni file-t-il vers un Brexit «dur»?

La Première ministre britannique Theresa May (ici le 21 octobre 2016 à Bruxelles) va sortir de son silence pour annoncer sa vision du Brexit.
La Première ministre britannique Theresa May (ici le 21 octobre 2016 à Bruxelles) va sortir de son silence pour annoncer sa vision du Brexit. REUTERS/Eric Vidal

La Première ministre britannique Theresa May serait prête à quitter le marché unique européen et son union douanière pour reprendre le contrôle total des frontières de son pays, rapportent les médias britanniques. Elle devrait délivrer ce message mardi, dans un discours très attendu sur le Brexit.

Publicité

Avec notre correspondante à Londres, Marina Daras

Après six mois de silence, Theresa May devrait enfin dévoiler des détails de sa stratégie pour le Brexit. Devant une salle remplie de diplomates, elle détaillera les grandes lignes de son plan, et devrait notamment plaider pour l'union, après la division entre les partisans du « Leave » et du « Remain ».

Downing Street a réfuté les rumeurs sur la possibilité d'un Brexit « dur » et affirme que les articles portant sur une sortie du marché unique et de l'union douanière étaient des « spéculations ».

Mais la presse britannique est persuadée du contraire. Pour le Sunday Telegraph, la Première ministre s'apprête à défendre une « séparation propre » et nette avec l'UE, et devrait annoncer que le Royaume-Uni est prêt à quitter l'union douanière, pour pouvoir conclure des accords commerciaux avec des pays non européens.

Contrôle de l'immigration

Le correspondant politique de la BBC a déclaré que la volonté de Theresa May de contrôler l'immigration implique de renoncer au marché unique, tandis que son enthousiasme pour les accords commerciaux avec des pays comme la Nouvelle-Zélande implique de quitter l'union douanière.

David Davis, le ministre consacré au Brexit, a laissé entendre, dans un article du Sunday Times, que le Royaume-Uni chercherait un accord de transition avec chacun des 27 pays de l'UE. Un autre indice qui laisse à penser que le Royaume-Uni envisage bel et bien de sortir du marché commun européen.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.