Accéder au contenu principal
Grèce / Turquie

L'armée grecque dénonce une nouvelle violation de la Turquie en mer Egée

Deux hélicoptères de l'armée grecque survolent l'Acropole d'Athènes, lors du défilé anniversaire de l'indépendance de la Grèce, le 25 mars 2014.
Deux hélicoptères de l'armée grecque survolent l'Acropole d'Athènes, lors du défilé anniversaire de l'indépendance de la Grèce, le 25 mars 2014. AFP PHOTO / LOUISA GOULIAMAKI

L'armée grecque dénonce une nouvelle violation turque en mer Égée, à la frontière entre les deux pays. Un patrouilleur militaire turc a procédé à des tirs dans les eaux grecques. Cet incident « sérieux » selon l'état-major grec, a eu lieu au large de l'île de Farmakonisi, dans le sud-est de la mer Egée. Ces dernières semaines, les tensions entre les deux pays voisins ont augmenté.

Publicité

Avec notre correspondante à Athènes, Charlotte Stiévenard

Ce 17 février au matin, la marine grecque était en état d'alerte. Le patrouilleur militaire turc qui a procédé à des tirs au large de l'île grecque de Farmakonisi a quitté la zone, après l'intervention de la frégate grecque Nikoforos.

Fin janvier, un bref face-à-face entre des navires de guerre des deux pays avait fait monter la tension. Il avait eu lieu en présence du général des forces armées turques, non loin des îlots grecs de Imia revendiqués par la Turquie. En 1996, une dispute autour de ces deux rochers inhabités avait failli mener les deux pays à la guerre.

Regain de tension depuis le putsch avorté

Un autre incident a eu lieu récemment. Début février, les Grecs ont enregistré 138 violations de l'espace aérien grec par des avions militaires turcs en une journée. Il s'agissait d'une réponse à la balade en hélicoptère du ministre grec de la Défense Panos Kammenos. Ce jour-là, il avait survolé la zone pour commémorer la mort de trois militaires grecs lors de la crise d'Imia.

Ces incursions turques ne sont pas nouvelles, mais les tensions semblent s'être intensifiées depuis une décision de la Cour de cassation grecque. Fin janvier, celle-ci a refusé l'extradition de huit militaires turcs qui avaient fui la Turquie après le coup d'Etat manqué de juillet dernier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.