Accéder au contenu principal
Etats-Unis / France

Bruxelles: premiers échanges entre Donald Trump et Emmanuel Macron

Le président américain Donald Trump et le président français Emmanuel Macron, à Bruxelles, le 25 mai 2017, en marge du sommet de l'Otan.
Le président américain Donald Trump et le président français Emmanuel Macron, à Bruxelles, le 25 mai 2017, en marge du sommet de l'Otan. REUTERS/Jonathan Ernst

Le président américain Donald Trump a accueilli, ce jeudi 25 mai, son homologue français Emmanuel Macron à l'ambassade des Etats-Unis à Bruxelles pour leur toute première rencontre, un déjeuner de travail en marge d'un sommet de l'Otan.

Publicité

Au menu, chargé, de la rencontre de ce jeudi 25 mai entre Donald Trump et Emmanuel Macron, le sommet de l'Otan et celui du G7 qui s'ouvre concomitamment en Italie, les crises régionales (Syrie, Ukraine, Corée du Nord...), l'économie et le respect, toujours incertain, par la nouvelle administration américaine de l'accord de Paris sur le climat.

« Grand honneur »

Après la traditionnelle poignée de main, Donald Trump a longuement félicité son hôte, de plus de 30 ans son cadet. « C'est un grand honneur pour moi d'être avec le nouveau président de la France, qui a mené une campagne incroyable et a remporté une formidable victoire », a lancé le président républicain, qui s'enorgueillit d'avoir bousculé les codes traditionnels de la politique en accédant à la surprise générale à la Maison Blanche. « Je suis très heureux pour ma part aussi d'être avec le président Trump », a répondu Emmanuel Macron, « Je suis très heureux de pouvoir, ensemble, changer beaucoup de choses », a-t-il encore ajouté.

Compte-tenu de la relative brièveté de cette rencontre organisée dans la salle à manger au décor d'inspiration japonaise de l'ambassade américaine, l'Elysée avait indiqué mercredi se préparer à des échanges « très directs » et « concis » entre les deux dirigeants.

Filet de veau et pommes château

Autour de la table côté français, figuraient Sylvie Goulard, la ministre des Armées, Jean-Yves Le Drian, le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, l'amiral Bernard Rogel, chef d'état-major particulier du président, ainsi que Philippe Etienne, conseiller diplomatique d'Emmanuel Macron. Au menu : tomate mozzarella, filet de veau et pommes château, puis mousse au chocolat belge au dessert.

A l'issue de la rencontre, qui a duré plus d'1h30, le président français a fait état d'un « long échange », « extrêmement direct et très franc ». « Je dirais que le coeur de nos échanges fut le pragmatisme », a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. « Donc il y a des sujets sur lesquels nous n'avons pas forcement la même lecture, il y a des choix qui ont été faits mais nous avons pu échanger de manière extrêmement directe avec une volonté affichée de renforcer notre partenariat et notre coopération en matière de lutte contre le terrorisme ».

Les deux dirigeants ont également évoqué la crise syrienne - « mon souhait est que nous puissions ensemble réussir à associer toutes les parties prenantes de ce conflit pour construire une feuille de route diplomatique inclusive et je crois que [Donald
Trump-NDLR] partage cette vue » - et le climat.

Premiers pas

L'application de l'accord de Paris, conclu en décembre 2015 après d'âpres négociations - a été remise en question par le président américain qui a promis pendant la campagne présidentielle de « l'annuler » avant de finalement se raviser.

Il a indiqué qu'il rendrait sa décision au retour du prochain sommet du G7. « Il appartient au président Trump d'exprimer sa position », a déclaré Emmanuel Macron. « Je lui ai rappelé l'importance de ces accords pour nous, l'importance de ses engagements, je le crois vraiment pour la communauté internationale ».

Il s'agit de la première rencontre entre les deux dirigeants qui font tous deux leurs premiers pas sur la scène internationale cette semaine, à l'Otan et au sommet du G7, qui se tiendra vendredi et samedi en Sicile.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.