Accéder au contenu principal
Portugal

Incendie au Portugal: les Canadairs européens à la rescousse

Un avion de lutte anti-incendie largue de l'eau sur un feu de forêt à Louriceira (Portugal), le 20 juin 2017.
Un avion de lutte anti-incendie largue de l'eau sur un feu de forêt à Louriceira (Portugal), le 20 juin 2017. REUTERS/Miguel Vidal

Les pompiers sont toujours à pied d'œuvre au Portugal. Depuis samedi, le centre du pays est ravagé par un gigantesque incendie, dans lequel 64 personnes ont trouvé la mort. 30 000 hectares de forêt sont partis en fumée. Face à l'ampleur de la catastrophe, le Portugal a demandé l’activation du mécanisme européen de protection civile. Des Canadairs français, espagnols et italiens sont donc venus aider les secouristes portugais.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à la base aérienne de Monte Real, Marine de La Moissonière

Un Canadair tricolore atterrit sur la base portugaise de Monte Real, avec à son bord Pierre-Alexandre. Ce copilote de la sécurité civile française vient tout juste d'effectuer plusieurs largages d'eau.

« C’est impressionnant, quand on est à 10/12 nautiques, ça ressemble à un champignon atomique. Ça dégage énormément de chaleur et de fumée, témoigne Pierre-Alexandre, marqué par ce qu’il a vu. Ça complique la tâche, mais à la différence d’hier on a un peu de vent aujourd’hui. Alors effectivement, ça ne va pas dans le sens d’optimiser l’extinction du feu de forêt ou en tout cas de le maitriser, mais pour nous au moins, ça permet de visualiser un peu mieux les trajectoires. »

Laurent Michelet, commandant de bord, a lui aussi été surpris par l'ampleur de l'incendie. A peine éteints, des feux reprennent un peu plus loin, explique-t-il. Du coup, les équipes n'arrêtent pas. « Il y beaucoup de rotation. Heureusement qu’il y a une coopération européenne car il le fallait vraiment, c’est terrible », concède Laurent Michelet.

Une solidarité d'autant plus indispensable que le Portugal n'a pas de Canadairs à lui. Il en loue deux chaque année pendant un mois et demi. En cure d'austérité depuis plusieurs années, le pays n'a pas les moyens de s'offrir un tel avion qui coûte environ 30 millions d'euros. De toute façon, on ne fabrique plus de Canadairs aujourd’hui.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.