Accéder au contenu principal
Hongrie / Israël

Orban affirme sa volonté de lutter contre l'antisémitisme en Hongrie

Les deux chefs de gouvernement Benyamin Netanyahu (g) et Viktor Orban pendant leur conférence de presse, ce mardi 18 juillet 2017, à Budapest.
Les deux chefs de gouvernement Benyamin Netanyahu (g) et Viktor Orban pendant leur conférence de presse, ce mardi 18 juillet 2017, à Budapest. REUTERS/Bernadett Szabo

En visite à Budapest, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a remercié la Hongrie de son soutien à Israël. De plus en plus critiqué au sein de l’Union européenne à cause de sa politique envers les Palestiniens, le chef du gouvernement israélien cherche de nouveaux alliés en Europe centrale. C’est l’un des buts de son voyage à Budapest. Quant à Viktor Orban, la visite de Benyamin Netanyahu lui permet de calmer les critiques d’antisémitisme latent. Les deux chefs de gouvernement ont réaffirmé ensemble leur volonté de lutter contre toute forme de racisme.

Publicité

Avec notre correspondante à Budapest, Florence Labruyère

« Le gouvernement hongrois mène une politique de tolérance zéro » envers l’antisémitisme. Avec ces mots Viktor Orban tient à écarter toute ambiguïté. Et il a même ajouté : « le gouvernement hongrois a commis une erreur, même un crime, lorsqu’il a fait le choix de ne pas défendre ses compatriotes juifs, mais de collaborer avec les nazis. »

Des propos rassurants, destinés à son propre camp. Car Viktor Orban est déjà en campagne électorale. Les élections sont dans moins d’un an. Pour les gagner, il a besoin d’une partie des voix de l’extrême droite. D’où un double discours. D’un côté Viktor Orban flirte avec l’antisémitisme. De l’autre, il parle à son électorat conservateur et condamne fermement tout racisme.

Pour Viktor Orban, la visite de Benyamin Netanyahu est une aubaine. Netanyahu a réfuté les critiques qui accusent Budapest d’antisémitisme. « La Hongrie est en première ligne des Etats qui luttent contre l’antisionisme », a affirmé le Premier ministre israélien.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.