Accéder au contenu principal
France / Pologne

France-Pologne: Varsovie ne décolère pas contre les propos d'Emmanuel Macron

Après la réponse sèche de la Première ministre Beata Szydlo (photo) à Emmanuel Macron, le chef de la diplomatie polonaise convoque en urgence le chargé d'affaires français à Varsovie.
Après la réponse sèche de la Première ministre Beata Szydlo (photo) à Emmanuel Macron, le chef de la diplomatie polonaise convoque en urgence le chargé d'affaires français à Varsovie. REUTERS/Vincent Kessler

En Pologne, la tension ne retombe pas après les propos tenus par Emmanuel Macron en Bulgarie hier, vendredi 25 août. Le président français a déclaré publiquement que la Pologne se met elle-même en marge de l'Europe sur de nombreuses questions et qu'elle n'est en rien ce qui définit le cap de l'Europe, ni celle d'aujourd'hui, ni celle de demain. Après la réponse toute aussi sèche de la Première ministre Beata Szydlo, le chef de la diplomatie polonaise convoque en urgence le chargé d'affaires français à Varsovie. Et toute l'affaire fait beaucoup de bruit dans la presse polonaise.

Publicité

Avec notre correspondant à Varsovie, Damien Simonart

« Qu'est-il arrivé à la France pour qu'elle élise un président aussi follement irresponsable », s'interroge le site internet politique wPolityce.pl. Son rédacteur en chef estime que « depuis la Seconde Guerre mondiale, personne n'a parlé de la Pologne en termes aussi négligents et méprisants ». Selon lui, dire que la Pologne ne définit en rien ni l'Europe d'aujourd'hui, ni celle de demain, et lui interdire de penser par elle-même, cela rappelle les propos du pacte germano-soviétique de 1939.

Pour la Gazeta Wyborcza, principal journal d'opposition du pays, Emmanuel Macron a « présenté la facture » au gouvernement polonais pour tous les abus commis depuis son arrivée au pouvoir. Le journal estime que le président français « a définitivement brisé l'unité du groupe de Visegrad en négociant un accord avec la République tchèque et la Slovaquie sur les travailleurs détachés dans le dos de la Pologne. »

Alors que les critiques d'Emmanuel Macron font l'ouverture de tous les journaux télévisés nationaux, la télévision publique polonaise, relais de la réthorique gouvernementale, ne les a même pas mentionnées dans ses titres. Pour TVP, Emmanuel Macron tente désespéremment d'enrayer sa chute de popularité en France en s'attaquant aux travailleurs polonais.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.