Accéder au contenu principal
Italie

Italie: mouvement de grève chez Ryanair

La compagnie irlandaise s'apprête à vivre son premier mouvement de grève, en Italie, ce 15 décembre 2017.
La compagnie irlandaise s'apprête à vivre son premier mouvement de grève, en Italie, ce 15 décembre 2017. REUTERS/Kevin Coombs/File Photo

C’est d’Italie que part ce vendredi 15 décembre le 1er mouvement de grève jamais connu depuis l’envol en 1985 de la compagnie aérienne irlandaise à bas-coût. Pilotes et assistants de vol croiseront les bras ce vendredi après-midi durant 4h (13/17h) dans les 15 aéroports desservis, de Milan à Catane en passant par Rome Ciampino et Rome Fiumicino. Ses pratiques low-cost ne sont plus acceptées par le personnel qui, dans ce pays, demande avant tout tutelle et dignité dans le travail. 

Publicité

Avec notre correspondante à Rome,  Anne Le Nir

En Italie, Ryanair est la première compagnie aérienne en termes de part de marché avec 39 millions de passagers attendus en 2018. Deux mille personnes, dont six cents pilotes, travaillant pour la compagnie, sont basées en Italie. Certains sont salariés, d’autres ont une sorte de statut d’auto-entrepreneur. Ici, la revendication principale n’est pas une question de rémunération mais de contrat, explique le commandant Riccardo Canestrari, porte-parole de l’association italienne des pilotes de l’aviation civile. « Les pilotes et les assistants de vol demandent de pouvoir négocier leur contrat par l’intermédiaire de représentants librement élus et d’obtenir une convention collective, unique au niveau national, donc un contrat italien. »

La bataille s’annonce d’autant plus corsée que le responsable du personnel de la compagnie aérienne irlandaise a envoyé un courrier au personnel navigant très menaçant : « Les pilotes Raynair doivent travailler et se taire ! En substance, on leur dit que s’ils font grève, ils seront privés des augmentations prévues et que les transferts demandés seront bloqués. Ces menaces sont interdites en Italie, si la grève a été déclarée. »

Les passagers au départ de l’Italie peuvent en tous cas être rassurés. La loi interdit les débrayages, entre le 17 décembre et 8 janvier. Par contre, ailleurs en Europe, rien ne permet de dire que ceux qui ont un billet Ryanair ne resteront pas sur le tarmac.

Le mouvement devrait s’étendre au cours des prochains jours à d’autres pays : Allemagne, Irlande Portugal

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.