Accéder au contenu principal
Italie

Migrants: le ministre italien des Transports fait le bilan de l'année

Pozzallo, situé au sud de la Sicile, a accueilli plus de 50000 migrants en 2017.
Pozzallo, situé au sud de la Sicile, a accueilli plus de 50000 migrants en 2017. Giovanni Isolino / AFP

Le ministre des Transports et des Infrastructures, Graziano Delrio, qui a la responsabilité des gardes-côtes italiens, a présenté à bord d'un des plus grands navires de secours le bilan 2017 des opérations de sauvetage de migrants au large de la Libye.

Publicité

Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

Le choix de Pozzallo n’a rien du hasard. C’est ici que se trouve un des plus grands centres de premier accueil et d’identification de migrants qui débarquent en Sicile, après avoir été secourus au large de la Libye.

Le ministre des Transports Graziano Delrio a déclaré d’emblée qu’il était « fier » d’être à Pozzallo ou plus de 50 000 migrants ont été accueillis en 2017. Une année marquée par la volonté de l’Italie de renforcer la capacité de la Libye à contrôler ses frontières terrestres et maritimes.

«L’Italie a largement fait sa part»

Depuis janvier, 118 000 migrants ont été secourus. Un chiffre sensiblement inférieur à celui de 2016, confirme Graziano Delrio : « Les arrivées ont diminué de 36 % par rapport à l’an dernier. C’est le fruit d’accords avec les autorités libyennes. L’Italie a largement fait sa part. Donc, maintenant, il faut lutter contre les résistances de certains pays européens pour résoudre la question de la relocalisation de migrants éligibles au droit d’asile. »

De fait, sur les 40 000 demandeurs d’asile devant pouvoir bénéficier du système de relocalisation, moins de 10 000 ont quitté l’Italie depuis le mois d’octobre 2015.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.