Accéder au contenu principal
Ukraine

Des mines toujours nombreuses dans l'est de l'Ukraine

Un panneau met en garde sur la présence de mines, dans la région de Louhansk, près de la frontière avec la Russie.
Un panneau met en garde sur la présence de mines, dans la région de Louhansk, près de la frontière avec la Russie. Thomson Reuters Foundation/Umberto Bacchi

Le conflit se poursuit dans l'est de l'Ukraine, malgré l'entrée en vigueur d'une trêve de Noël. Depuis 2014, la guerre a fait plus de 10 100 morts et plus de 25 000 blessés. Sur place, le terrain est truffé de mines et d'engins explosifs. Les parties en présence assurent procéder à un déminage méticuleux, mais les populations locales continuent de vivre dans un environnement très dangereux.

Publicité

Avec notre correspondant à Lviv, en Ukraine, Sébastien Gobert

Quelque 26 000 hectares déminés et presque 326 000 engins explosifs neutralisés et déplacés. Le ministère ukrainien de la Défense se félicite des objectifs accomplis en 2017, grâce à ses équipes de démineurs et au travail des ONG. Au total, 1 100 kilomètres de route et 18 kilomètres de voie ferrée ont été nettoyés, 106 bâtiments ont été inspectés.

Ces chiffres sont impressionnants. Ils donnent une idée de l'ampleur de ce conflit qui s'éternise. Le travail des démineurs n'est pourtant qu'une fraction de la tâche à accomplir pour sécuriser la région. Alexander Hug, chef de la mission d'observation de l'OSCE, a récemment accusé les belligérants de ne pas conduire de politique de déminage soutenue et systématique. En 2017, son équipe a recensé plus de 400 000 violations du cessez-le-feu, qui ont fait 85 morts et au moins 384 blessés.

Les belligérants, déplorait Alexander Hug, ne cherchent plus à démilitariser les 400 kilomètres de ligne de front et n'essaient plus de cacher leurs tirs d'artillerie. Les résultats des efforts de déminage du ministère de la Défense à Kiev sont importants. Mais la concentration d'armes dans la région laisse toujours planer le risque d'une escalade.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.