Accéder au contenu principal
Roumanie

Viorica Dancila, première Première ministre de Roumanie

Viorica Dancila prête serment, le 29 janvier 2018 à Bucarest.
Viorica Dancila prête serment, le 29 janvier 2018 à Bucarest. Inquam Photos/Octav Ganea via REUTERS

Le gouvernement Viorica Dancila a été approuvé sans surprise ce lundi par le Parlement roumain. Réputée proche de l'homme fort du parti, Liviu Dragnea, l'eurodéputée Viorica Dancila devient la première femme Premier ministre de l'histoire de la Roumanie.

Publicité

Avec notre correspondant à Bucarest, Benjamin Ribout

Le Parlement roumain a largement validé le gouvernement Dancila. La première femme à la tête d'un gouvernement en Roumanie va donc pouvoir se mettre au travail. Qualifiée de « dame décente, agréable et très compétente » par l'homme fort de son parti, Liviu Dragnea, Viorica Dancila, 54 ans, ne risque pas de disposer d'une grande liberté de mouvement. Relativement méconnue du grand public, elle aura avant tout la lourde tâche de suivre à la lettre le programme du parti.

Il lui sera sans doute plus difficile d'apaiser le climat de défiance entourant son parti qui fait face à d'importantes manifestations depuis plus d'un an contre le projet de réforme de la justice. Un projet visant à dépénaliser les faits de corruption.

D'ailleurs, la nouvelle Première ministre s'était illustrée au Parlement européen en février dernier en défendant cette réforme.

Dernière chance

Ses deux successeurs, Sorin Grindeanu et Mihai Tudose étaient aussi annoncés comme des fidèles de Liviu Dragnea et ont chacun pris trop de liberté pour le leader du parti. Résultat : ils n'auront fait que six mois à la tête de l'exécutif. Fidèle de Liviu Dragnea, celle-ci pourrait bien être la dernière chance pour le parti social-démocrate et son dirigeant.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.