Accéder au contenu principal
Otan/Syrie

Syrie: l'Otan appelle la Russie à «faire preuve de responsabilité»

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, en conférence de presse à Bruxelles, le 14 avril 2018.
Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, en conférence de presse à Bruxelles, le 14 avril 2018. REUTERS/Yves Herman

L’Otan a convoqué ce samedi après-midi les 29 ambassadeurs représentants les pays membres de l’alliance pour évoquer les frappes franco-américano-britanniques en Syrie. L’Otan apporte son soutien plein et entier à cette action a annoncé ce samedi soir le secrétaire-général de l’Alliance atlantique.

Publicité

Avec notre bureau à Bruxelles

Français, Britanniques et Américains ont rendu compte à leurs alliés de l’Otan des frappes effectuées en Syrie. Ils ont reçu le soutien unanime du Conseil de l’Atlantique Nord, la plus haute instance politique de l’Alliance. Les 29 alliés ont de nouveau condamné l’utilisation des armes chimiques, et espèrent que l’action des trois pays aura un effet dissuasif.

Selon le secrétaire-général de l’Otan Jens Stoltenberg, c’est un message très clair envoyé au gouvernement syrien. « Les armes chimiques ne peuvent être utilisées impunément, elles ne peuvent être banalisées, elles représentent un danger immédiat pour le peuple syrien et notre sécurité collective. Et les responsables doivent rendre des comptes. Cent ans après la fin de la Première Guerre mondiale, nous devons tout faire pour appliquer la convention d’interdiction des armes chimiques. Nous appelons le régime syrien et ses soutiens l’Iran et la Russie à permettre un accès rapide durable et sans entrave aux humanitaires. »

Pour le secrétaire-général de l’Otan, la Russie doit « faire preuve de responsabilité » et s’assurer de la participation de la Syrie au processus de Genève pour la recherche d’une solution politique au conflit.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.